HÔTELLERIE — EXERCICE FINANCIER 2016/17—LUX* : Profits nets de l'ordre de Rs 515 M (+23%)

L'exercice financier se terminant au 30 juin 2017 a été marqué par des profits après impôt de l'ordre de Rs 515 millions pour le groupe LUX* Resorts & Hotels, soit une progression de 23% par rapport à 2015/2016. La direction prévoit dans le cadre de son plan stratégique « Vision 2020 » de doubler le nombre d'établissements hôteliers actuellement sous gestion pour le porter à une vingtaine.
Rendus publics aujourd'hui, les résultats pour l'année financière 2016/17 indiquent une croissance de 5% des revenus totaux à Rs 5,4 milliards, des résultats qualifiés de « flatteurs » par la direction de LUX*. La performance du groupe a été influencée par : 1) la vente et la location à bail de l'hôtel Tammas du groupe Grit (anciennement Mara Delta) et résultant en des gains de Rs 195 millions sur la cession de la propriété, du bâtiment et de l'équipement; 2) des taux de change défavorable, plus particulièrement de la livre sterling dans le sillage du vote du Brexit, et; 3) la fermeture pour rénovation de LUX* South Ari Atoll aux Maldives et de LUX* Grand Gaube. Le coût total de la fermeture de ces deux établissements pour l'année financière 2016/2017 est estimé à Rs 165 millions.
Outre la progression de 5% de ses revenus totaux pour l'exercice écoulé, le groupe LUX* a affiché un EBITDA (Revenus avant intérêt, taxe, dépréciation et amortissement) de Rs 1,3 milliard, ce qui constitue une amélioration de 13% par rapport au niveau enregistré en 2015/2016. Le groupe fait ressortir que le montant total de ses dettes se chiffrait à Rs 3,8 milliards fin juin 2017, soit en baisse comparativement aux Rs 4,5 milliards de fin juin 2016. Le taux d'endettement du groupe s'est ainsi amélioré, passant de 43% à 40% et, selon la direction, il demeure bien en dessous de la moyenne dans l'industrie hôtelière (plus précisément les grands établissements). Quant à la valeur nette des actifs par action, elle s'élevait à Rs 42,24 au 30 juin dernier, soit une réduction de Rs 1,64, après une réévaluation des actifs entreprise à la fin de l'exercice financier.
Evoquant les perspectives pour l'avenir, la direction de LUX* observe que, malgré un environnement global incertain, les arrivées touristiques dans les pays où le groupe est présent sont en croissance. La rénovation de LUX* Grand Gaube progresse comme prévu et la réouverture de l'hôtel est annoncée pour le 1er décembre 2017. « This spectacular new resort will contribute positively to the results of the group », ajoute-t-on. La direction relève également que les activités pour le trimestre se terminant au 30 septembre 2017 montrent une progression par rapport à la période correspondante de 2016. On estime que les résultats s'amélioreront lorsque l'établissement LUX* South Ari Atoll aux Maldives sera totalement opérationnel cette année, et ce malgré la fermeture de LUX* Grand Gaube pour encore quelques mois.  
Par ailleurs, avec le déploiement de son plan stratégique « Vision 2020 », le groupe LUX* se fixe pour objectifs de développer davantage ses propriétés, de poursuivre son expansion géographique et d'accentuer sa présence dans différentes régions. Le groupe est actuellement présent dans l'océan Indien, en Chine, dans le sud-est asiatique, en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique. Le groupe veut augmenter substantiellement le nombre d'établissements sous gestion au cours des trois prochaines années. Le groupe, qui comptait en 2016 dix établissements sous gestion, veut doubler ce nombre. De plus, il a l'ambition d'accroître le pourcentage de chambres hors région océan Indien de 4% en 2016 à plus de 40% d'ici 2020.