Le groupe LUX* Resorts & Hotels affiche sa confiance en l’avenir. Lors d’une rencontre avec des analystes financiers et la presse, hier après-midi, à l’hôtel Le Labourdonnais, les dirigeants du groupe hôtelier ont fait état du renforcement du noyau des opérations dans l’océan Indien et du déploiement de la marque LUX* dans d’autres régions du monde à travers l’acquisition de contrats de gestion d’établissements hôteliers, cela conformément au plan stratégique « Vision 2020 » élaboré par le groupe l’année dernière.
Selon les objectifs fixés dans ce plan stratégique, le nombre d’hôtels géré par le groupe passerait de 10 en 2016 à au moins 20 en 2020, les régions où le groupe est représenté augmenteraient de plus de deux fois (de 2 à 5) et surtout le nombre de chambre d’hôtels sous gestion hors de l’océan Indien en pourcentage du nombre total de chambres grimperait de 4 % à environ 40 % sur la même période. La stratégie mise en place par le groupe hôtelier porte déjà des fruits, a indiqué Paul Jones, le Chief Executive Officer (CEO), lors de la rencontre d’hier. Faisant référence aux activités hôtelières dans l’océan Indien, il a annoncé que LUX* est en train d’apporter du premium aux établissements lui appartenant. Après LUX* South Ari Atoll aux Maldives dans lequel des investissements conséquents ont été faits pour sa rénovation, le groupe s’est lancé dans des travaux majeurs à LUX* Grand Gaube qui rouvrira ses portes le 1er décembre prochain. LUX*, a annoncé Paul Jones, veut consolider le développement de ses actifs dans l’océan Indien pour se présenter dans une position de leader. Le groupe veut assurer une croissance soutenue de ses activités dans la région et réaliser une rentabilité maximale. D’où le repositionnement du produit hôtelier accompagné d’un relèvement des tarifs.
En parallèle, le groupe mise sur une expansion géographique de sa présence à travers des contrats de gestion de divers établissements hôteliers. Les régions visées sont la Chine, l’Asie du sud, le Moyen Orient, l’Europe et l’Afrique. Une incursion en Chine a été déjà réalisée. LUX* compte enrichir son portefeuille hôtelier avec l’ouverture, dans les prochaines années, de nouveaux établissements notamment LUX* North Atoll aux Maldives et LUX* Organic Espaces à Chendu, en Chine, en 2018 ainsi que LUX* Al Zorah aux Emirats Arabes Unis, LUX* Phu Quoc au Vietnam et LUX* Wulong, Chendu, en 2019. Pour 2020, le groupe projette de prendre en main la gestion de deux autres établissements chinois (LUX* Dianshan Lake à Suzhou ainsi que LUX* Luxelakes à Chendu) ainsi que LUX* Tuscany en Italie. Le groupe hôtelier ne compte pas s’arrêter là, ayant ciblé d’autres marchés, tels Oman, Myanmar, la Thaïlande, le Cambodge, Zanzibar et les Seychelles.
Paul Jones a parlé de la rénovation de LUX* Grand Gaube qui nécessitera des investissements totalisant environ Rs 1 milliard. L’établissement subira un lifting important. Selon Brice Lunot, directeur général de l’hôtel, LUX* Grand Gaube sera « un tout nouveau resort qui va offrir aux hôtes un cadre exceptionnel et incomparable à l’île Maurice ». Pour Paul Jones, le « nouveau » LUX* Grand Gaube « will be a winner right from the beginning ».
Par ailleurs, Paul Jones a parlé de la possibilité d’une réorganisation de la structure d’actionnariat de LUX* Hospitality Ltd, filiale de LUX* Resort & Hotels qui assure la gestion des différents établissements hôteliers du groupe. Les dirigeants veulent donner la possibilité aux actionnaires de LUX* Resort and Hotels d’avoir une participation directe dans LUX* Hospitality Ltd et de « unlock value » au niveau de cette dernière société. Le projet est en gestation et pourrait prendre forme au cours des trois prochaines années.
D’ici quelques semaines, LUX* viendra également avec un programme de fidélité simple mais innovant. Le groupe introduira un système de récompense automatique, offrant une nuit gratuite à chaque client réservant directement en ligne son séjour d’un minimum de huit nuits dans un établissement du groupe. LUX* offre également un service de conciergerie en ligne. Le site du groupe permet, par ailleurs, aux clients de réserver des vols vers n’importe quelle destination dans le monde ainsi que des chambres d’hôtel et prestations associées.
« LUX a à coeur de tisser des liens privilégiés et à long terme avec ses clients. Étant à l’écoute de leurs besoins et préférences, nous sommes en mesure de leur offrir un séjour personnalisé à la hauteur de leurs exigences », souligne Julian Hagger, Chief Sales and Marketing Officer. Pour ce qui est de la communication avec la communauté des investisseurs, le groupe hôtelier a revu sa plateforme en ligne, permettant aux investisseurs de recevoir des informations financières et communiqués importants en temps réel.
Pour ce qui est de la performance financière du groupe en 2016-2018, le chiffre d’affaires s’est élevé à Rs 5,4 milliards, soit une hausse de 5 % comparativement à 2015-2016. Les profits nets ont atteint Rs 515 millions (+ 23 %). L’endettement du groupe a diminué, passant de Rs 4,5 milliards à Rs 3,8 milliards.
Paul Jones est optimiste quant à la performance du secteur touristique local. « The destination is very strong. The indicators for Mauritius are very good », a-t-il déclaré, réconforté par les initiatives prises par le gouvernement, la MTPA et les compagnies aériennes. « Mais il ne faut pas dormir sur ses lauriers », a-t-il prévenu.