Anwar Husnoo, le ministre de la Santé, a annoncé la construction de deux nouveaux hôpitaux à Vacoas et à Flacq, de même que la reconversion du centre de santé Yves Cantin, à Rivière-Noire, où les patients pourront être admis en cas d’urgence.

Le ministre a aussi parlé des raisons pour lesquelles le simulateur en radiothérapie de l’hôpital Victoria était souvent en panne, privant ainsi les patients d’obtenir leurs traitements. « Il y a 20 ans depuis que le précédent gouvernement avait fait l’acquisition de cet appareil. Aucune provision n’avait été faite pour les pièces de rechange et voilà les conséquences aujourd’hui. Mais nous n’allons pas rester les bras croisés, nous avons déjà sollicité l’Inde et l’Afrique du Sud pour trouver une solution. Nous donnons la garantie aux patients atteints de cancer qu’ils iront en Inde pour se faire soigner », soutient Anwar Husnoo. Concernant le stockage des médicaments, il a indiqué que les cadres de son ministère travaillent déjà sur un projet. « Pa kapav gard medikaman “left and right”. Nous allons informatiser le système pour un contrôle plus rigoureux », a-t-il promis.

Ivan Collendavelloo, le Premier ministre adjoint et leader du Mouvman Liberater (ML), a fait état de deux gros problèmes qui préoccupent le gouvernement, à savoir la drogue, qui fait ravage chez nos jeunes, et le nombre de morts sur nos routes. Pour ce qui est de la drogue, il a demandé à la population de « dénoncer » les trafiquants. « U pu kupab si u pa fer narien. Fode pa bliye ki ladrog kapav afekte ninport ki. Ki u ris, pov u ninport ki kominote u ete », dit-il.

Le leader du ML a vivement critiqué les parents « qui offrent à leurs enfants de 15 ans un scooter comme cadeau » d’anniversaire. « Nu finn ariv 43 mor lor nu larout. Li bokou pu lil Moris. Malgre sa, sertin kondikter kontign konsom lalcol avan pran volan », déplore-t-il.