ÎLE AUX CERFS : Sept “bouncers” arrêtés pour agression sur des opérateurs

Les suspects, âgés entre 18 et 26 ans, appréhendés hier soir à Montagne Blanche dans un véhicule contenant plusieurs armes

Trois opérateurs de bateaux de plaisance, dont une femme de 28 ans, ont été agressés physiquement hier après-midi par un groupe de bouncers à l’Île aux Cerfs. L’enquête policière a abouti jusqu’ici à l’arrestation de sept des vingt suspects.
À ce stade, l’origine de l’altercation demeure encore floue, même si les enquêteurs travaillent la piste d’un différend survenu plus tôt entre des opérateurs de bateaux de plaisance et les responsables d’un important hôtel installé dans cette région. En effet, un peu plus tôt dans la journée d’hier, soit vers 15 h 45, le Residence Manager de cet établissement hôtelier devait informer la police que deux bateaux de plaisance, avec à leur bord douze personnes, ont approché de son hôtel. Le responsable a soutenu que les opérateurs des deux bateaux faisaient rugir les moteurs, incommodant les touristes. Le Residence Manager a allégué qu’au moment où il leur a demandé d’évacuer les lieux, ils l’ont agressé avec un morceau de bois. Le responsable aurait été blessé à son avant-bras mais aurait décliné toute assistance médicale.
Les enquêteurs de la police tentent de faire le lien entre cette altercation et l’agression survenue un peu plus tard à Pointe Vacoas, Île aux Cerfs, avec trois opérateurs de bateaux de plaisance, Jean Urique Dardenne, 30 ans, son frère Kelvin, 32 ans et sa sœur Davina Materne, 28 ans, pris à partie par un groupe de vingt individus. Les trois présumées victimes, grièvement blessées, ont été évacuées vers l’hôpital de Flacq par leur père. Dans sa version des faits à la police Jean Urique Dardenne, responsable des activités proposées, a expliqué qu’il n’y a vu que du feu, les vingt hommes, qu’il présente comme étant des « bouncers », se précipitant sur lui et les deux membres de sa famille.
Un peu plus tard, suite à des informations fiables recueillies, la police devait monter une opération en vue d’appréhender les suspects. Une escouade de la Divisional Support Unit de l’Eastern Division a alors intercepté un van à Montagne-Blanche après des indications que les présumés agresseurs voyageaient à bord de ce véhicule. Jean Philippe Sylvio Vimi Sans Façon (23 ans), Alain Brian Gary Martin (18 ans), Ludovic Yannick Rivière (20 ans), Noël Ashley Steven Martin (24 ans), Gino Gonatan Bien-Aimée (26 ans), Antish Gowree (23 ans) et Jean Cédric Lionel Rita (25 ans), habitant tous l’Est, ont été arrêtés au cours de cette opération. Plusieurs Offensive Weapons ont également été retrouvées dans ce véhicule. Ils sont toujours en détention en attendant leur comparution en Cour pour leurs chefs d’accusation provisoire.
Les autres suspects sont activement recherchés par la police. L’enquête se poursuit en vue d’établir les circonstances exactes de cette agression.

Commentaires

Mauritian shd be ban from the private beaches....It high time to put the correct legislation.Only paying customer shd be allowed on the beaches and on ile aux cerf.
sa ban bouncer p protege nou patrimoine ....meme si tou ban nation ki dans sa group la