Avec un taux de croissance de 11%, le nombre d’arrivées dépassant un million de touristes et des recettes de l’ordre de Rs 49,5 milliards, 2015 a été une excellente année touristique. C’est le constat du Premier ministre qui estime, cependant, que l’industrie touristique – contribuant à 7,1% du produit intérieur brut et 4,7% au niveau de l’emploi – reste à être pleinement exploitée. L’objectif du gouvernement est d’atteindre 1,5 million d’arrivées en 2020 avec également la création de 8,000 nouveaux emplois dans ce secteur qui devrait générer, d’ici 4 ans, quelque Rs 65 milliards de recettes. Pour ce faire, les autorités comptent sur la collaboration du secteur privé, dont les hôteliers, et s’appuient également sur les nouveaux règlements de l’Invest Hotel Scheme, officiellement en vigueur depuis hier. SAJ qui procédait à l’inauguration du Shangri-La’s Le Touessrok Resort & Spa, vendredi soir, se dit « certain qu’avec l’accord signé entre Air Mauritius et Changri Airport à Singapore, le secteur touristique connaîtra un nouveau boost, notamment à travers les nouvelles opportunités vers les pays asiatiques. »
Après six mois de rénovation intense, au coût de Rs 1 milliard, le Touessrok, établissement historique du paysage touristique mauricien installé sur quelque 14 hectares de front de mer, désormais connu comme Shangri-La’s Le Touessrok Ressort and Spa après le partenariat du groupe Sun avec la chaîne hong-kongaise Shangri-La Hotels and Resorts, a été officiellement inauguré vendredi dernier en présence du Premier ministre, Sir Anerood Jugnauth et de Lady Jugnauth, entourés des représentants du groupe Sun, dont le chairman Arnaud Dalais; Greg Dogan, Président et Chief Executive Officer de Shangri-La International Hotel Management Limited, et d’un parterre d’invités du secteur touristique. L’occasion de découvrir la nouvelle facette de cet établissement hôtelier de 200 chambres et suites ainsi que trois villas exclusives, ancré dans le paysage mauricien depuis plus de 40 ans avec un tourisme haut de gamme.
Le Touessrok: plus de 40 ans au service de l’hospitalité mauricienne
C’est ce qu’a rappelé Arnaud Dalais dans son discours, indiquant que le partenariat avec l’enseigne Shangri’ La – qui s’ajoute désormais au portfolio du groupe Sun, qui outre la franchise typiquement mauricienne Sun Resorts, comprend également l’enseigne Four Seasons, avec les villas Anahita – est une nouvelle preuve de l’ambition du groupe Sun de « go beyond excellence. » Une nouvelle façon de réinventer le tourisme de luxe à Maurice et de contribuer à l’épanouissement du secteur mais aussi à l’économie du pays, ajoute-t-il.
Une démarche appréciée par le Pm qui a félicité le groupe pour sa vision. SAJ se dit confiant que de telles initiatives apportent un nouveau dynamisme dans le secteur touristique et servent de catalyseur aux autres hôtels du pays pour entreprendre des « upgrading » et « rebranding » similaires visant à promouvoir le tourisme haut de gamme et l’hospitalité mauricienne dans les autres pays. Cependant, le Pm est d’avis qu’il reste encore de l’espace pour davantage d’améliorations de l’industrie touristique mauricienne. Certes, il est prévu que le secteur génère des recettes de Rs 49,5 milliards cette année, contre Rs 44,3 milliards l’année dernière, et que le nombre d’arrivées touristiques dépassera la barre de 1 million en 2015. « Mais je suis convaincu que la contribution du secteur touristique à notre économie n’est jusqu’ici pas pleinement exploitée », dit-il. Et de citer qu’en termes de solutions d’emplois, par exemple, c’est vers ce secteur – qui constitue 4,7% des emplois au total – qu’il faudra se tourner. Selon le Pm, les opportunités dans le secteur existent et les hôteliers devraient faire usage du « revised invest hotel scheme » pour renforcer leur potentiel de développement et d’investissement.
1,5 million de touristes et création de 8,000 emplois en 2020
L’objectif du gouvernement est d’atteindre la barre de 1,5 million de touristes en 2020, a rappelé SAJ, insistant sur la création de 8,000 nouveaux emplois durant les quatre années à venir. Pour parvenir à ce but, le gouvernement compte sur la collaboration du secteur privé, dont les établissements hôteliers. Et le prochain corridor Afrique-Asie, avec Maurice et Singapour comme principaux hubs, à travers le partenariat d’Air Mauritius avec Changi Airport, servira d’ouverture vers de nouvelles opportunités, garantit le Pm.