INCERTITUDE BOURSIERE: L'Or vole de record en record

Les cours de l'once d'or ont volé de records en records cette semaine, portés par une ruée des investisseurs vers la sécurité avant de redescendre légèrement de ses cimes, tandis que les autres métaux précieux n'échappaient pas à la déprime généralisée sur les marchés financiers.Le métal précieux, valeur refuge par excellence, sort renforcé de la tempête boursière des derniers jours. L'once d'or a dépassé les 1800 dollars.

OR

L'or n'en finit plus d'enchaîner les records historiques.Ce jeudi en Asie, il a crevé le plafond des 1800 dollars à 1815,50 dollars. Mercredi, journée marquée par une nouvelle dégringolade des marchés boursiers, le contrat à terme à échéance en décembre a dépassé pour la première fois de son histoire le seuil des 1800 dollar l'once à 1801 dollars, en hausse de 3%, sur le New York Commodities Exchange (Comex). En fin de séance, son cours refluait à 1777,90 dollars. Sur le marché au comptant, les cours ont touché en journée les 1796,86 dollars. Exprimés en euro, ils ont aussi atteint le plus haut historique de 1255,89 euros l'once.

 

ARGENT

Le prix de l'argent, traditionnellement vu par les investisseurs comme une alternative meilleure marché au métal jaune, est monté dans le sillage de l'or jusqu'à jeudi, où il a atteint 42,23 dollars l'once, un plus haut en trois mois, avant de finir la semaine en baisse, rattrapé par les inquiétudes sur la reprise économique mondiale.

Le fait que le métal gris n'ait pas réussi à conserver ses gains montre que "la caractéristique principale des métaux précieux blancs (argent, platine et palladium, ndlr) demeure leur usage industriel et qu'ils sont ainsi moins à même de protéger, en temps de crise, le capital des investisseurs", ont relevé les analystes de Commerzbank.

L'once d'argent a terminé vendredi à 39,24 dollars l'once contre 39,63 dollars sept jours auparavant.

PLATINE/PALLADIUM

Les prix des métaux platinoïdes ont donc également terminé la semaine en baisse, sous le poids d'inquiétudes sur la demande pour ces métaux dont le débouché principal est une industrie automobile mondiale qui peine toujours à se redresser après avoir été lourdement touchée par la crise d'après septembre 2008.

Après un plus haut depuis près de six mois lundi (849 dollars l'once), le palladium est tombé vendredi à 732,25 dollars l'once, son niveau le plus bas depuis fin juin.

L'once de platine a atteint vendredi 1.677,30 dollars, un plus bas depuis fin juin également.

Sur le London Platinum and Palladium Market, l'once de platine a terminé vendredi à 1.709 dollars contre 1.779 dollars une semaine auparavant.

L'once de palladium a fini à 742 dollars contre 824 dollars sept jours plus tôt.