INDUSTRIE CANNIÈRE : La production sucrière autour de 350 000 tonnes

La production sucrière devrait s'élever à environ 350 000 tonnes cette année, a estimé ce matin la secrétaire générale de la Chambre d'agriculture, Jacqueline Dalais. Selon les dernières évaluations publiées par la Mauritius Cane Industry Authority (MCIA) le 28 octobre, quelque 250 212 tonnes de sucres ont été produites, contre 290 000 à la même période l'année dernière. Environ 1 873 748 tonnes de cannes ont été récoltées sur une superficie de 23 680 hectares. À noter que la superficie totale est de 34 089 hectares. Le taux d'extraction moyen pour l'année est estimé à 10,35%. Selon la Chambre d'agriculture, il y a eu une amélioration à ce niveau la dernière semaine.
Du côté de la MCIA, le CEO Jugdish Bundhoo estime que la récolte s'est déroulée « normalement » cette année. Les mesures introduites par le gouvernement en août afin de venir en aide aux planteurs ont été « bien accueillies dans l'ensemble ». Ces dispositions devraient permettre aux producteurs de mieux relever les défis qui ont émergé avec la libéralisation de la production sucrière en Europe depuis le 1er octobre. La production cannière ne tient pas compte uniquement de la production sucrière. En effet, d'autres éléments, dont la production énergétique, permettent aux producteurs d'amortir leur coût de production.
Le comité conjoint gouvernement-secteur privé, constitué dans le but de passer en revue la situation au niveau de l'industrie cannière a déjà arrêté ses attributions, qui doivent maintenant être entérinées par le ministère de l'Agriculture. Le secrétaire permanent du ministère de l'Agro-industrie étant parti à la retraite, la nomination de son successeur est attendue avant que ne soient relancés les travaux du comité. L'usine de Médine sera la première à terminer sa production sucrière pour cette année le 18 novembre alors qu'Alteo poursuivra sa production sucrière jusqu'au 27 décembre.