Le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, a procédé hier soir à la réouverture officielle du Shangri-La’s Le Touessrok Resort and Spa, qui a subi une transformation et un “rebranding” complet. Il a, à cette occasion, considéré que le potentiel du secteur touristique n’a pas encore été pleinement exploité. SAJ a cependant souligné que l’année 2015 a été « excellente » pour l’industrie touristique avec un taux de croissance de 11% par rapport à l’année dernière et des recettes de l’ordre de Rs 49,5 milliards.
Le Premier ministre, qui a quitté l’Assemblée nationale avant la fin des travaux parlementaire afin de participer à cette cérémonie de réouverture, a considéré que ce développement « permettra de créer un nouveau dynamisme » dans le secteur touristique et « agira comme un catalyseur pour d’autres projets hôteliers » qui subiront des transformations similaires, permettant de projeter « the mauritian luxury and hospitality offer to the world ».
Le Premier ministre a rappelé que son gouvernement a présenté un « invest hotel scheme » qui a été revu. Les nouveaux règlements seront publiés à l’officiel aujourd’hui. « Hoteliers can use the condominium financing model that would allow the participation of individual investors, both local and foreign, in the financing of new hotel development and refurbishment of existing hotels », a-t-il affirmé. Le PM a aussi observé que, malgré la situation économique dans nos marchés principaux, le secteur touristique mauricien s’est imposé comme « un important moteur économique » avec une contribution de 7,1% au produit intérieur brut. « Il apporte des devises étrangères dans le pays et permet de réduire la pression sur la balance des paiements. »
SAJ a rappelé que le secteur touristique a connu une croissance de 11% en 2015 des arrivées, qui devraient s’établir à 1,15 million cette année, soit une croissance  touristique de 11% par rapport à l’année dernière et des revenus estimés à Rs 49,5 milliards, comparé à Rs 44,3 milliards en 2014. Le Premier ministre a reconnu que lorsqu’il s’agit de trouver des solutions pour consolider la croissance économique et donner un nouvel élan à la création d’emplois, « plus que jamais il faut reconnaître que c’est vers l’industrie touristique qu’il faudrait se tourner ». Il poursuit : « Tourism is one of the biggest generators of employment and earnings in Mauritius. The total contribution of travel and tourism to employment is 29 000 jobs which constitute 4,7% of total employment – excluding the multiplier. » Il a évoqué les opportunités qui s’ouvrent à Maurice, notamment dans les pays asiatiques. L’accord signé entre Air Mauritius et Changi Airport, à Singapour, offrira, selon lui, « de vastes opportunités pour le tourisme et le commerce dans le corridor Asie-Afrique, avec Maurice et Singapour comme principaux “hubs” ».
L’objectif du gouvernement est d’atteindre le niveau de 1,5 million de touristes en 2020 et la création de  8 000 nouveaux emplois dans ce secteur durant les quatre prochaines années.