Vanessa Curpen, une mère d’une trentaine d’années, fait face à un procès en Cour intermédiaire pour la mort de son nouveau-né le 25 septembre 2007. Le procès a repris cette semaine avec l’audition de trois témoins devant la Cour intermédiaire, à savoir des offi ciers de police.

La production des “Diary Book Entries” de la police avait été contestée par la défense, Me Neelkanth Dulloo estimant que sa cliente n’aura pas droit à un procès équitable. Les officiers de police ont soutenu que les droits de l’accusée ont été respectés. Lors de la prochaine séance, c’est l’époux de la jeune femme, Indiren Curpen, qui sera appelé à la barre des témoins. Vanessa Curpen a plaidé non coupable d’une charge de “wounds and blows causing death without intention to kill”.

Selon sa version des faits, elle avait lancé son bébé au sol sous le coup de la colère. Le Dr Sudesh Kumar Gungadin, qui avait pratiqué l’autopsie de l’enfant, indique que ce dernier est mort 24 heures après sa naissance d’une fracture du crâne avec une lacération du cerveau.