Le coup d’envoi du premier grand projet de décongestion routière pour 2016 a été donné la semaine dernière dans le Sud de l’île. Il s’agit de la construction d’une nouvelle route d’accès, longue de 4,5 km, non loin de l’aéroport, reliant Plaine-Magnien à Mare-d’Albert. Au coût de Rs 602 millions, les travaux, incluant la construction d’un grade separator — un échangeur avec un fly-over et deux ronds-points — devraient prendre fin d’ici un an. Le démarrage de ces travaux marque également le début de la construction de la première smart city à Maurice, aux frais du groupe Omnicane.
Il s’agit de la première phase des grands travaux infrastructurels de Rs 15 milliards que projette le ministère des Infrastructures publiques dans le cadre de son programme de décongestion routière. La construction de cette nouvelle route a été rendue possible grâce au groupe Omnicane qui a offert 50 arpents de son terrain à l’État.
A deux voies de 7,3m de large — le nouvel accès, reliant Plaine Magnien (à côté de l’hôtel Holiday Inn) à Mare-d’Albert, s’étendra sur 4,5km. Première du genre à Maurice, cette nouvelle voie d’accès comprendra, au niveau de l’autoroute M2, un échangeur avec un fly-over et deux ronds-points. « Elle sera selon les normes internationales »,  affirme le ministre des Infrastructures publiques qui procédait vendredi dernier à une visite du site aux côtés des promoteurs d’Omnicane, dont le CEO Jacques d’Unienville et des représentants de la RDA ainsi que ceux de la firme constructrice, Colas-General Construction.
La construction de cette nouvelle route est en ligne avec les projets de développements, dont la création d’une zone cargo et de port franc, appelés à voir le jour, au niveau de l’aéroport. Ainsi, desservant également l’aéroport, relié à l’actuelle autoroute, et la smart city, Mon-Trésor, elle devrait répondre au volume supplémentaire de trafic qui sera généré dans cette région de l’île prochainement avec les développements futurs et devrait aussi servir d’alternative aux automobilistes en cas d’urgence à l’aéroport.
Au coût de Rs 602,730,230,60, totalement financé par le gouvernement, même si le groupe Omnicane prend en charge l’aménagement paysager, les travaux s’étaleront sur 14 mois pour prendre fin en mai 2017. « Mais nous verrons si cela peut être livré avant », dit Nando Bodha, ajoutant qu’il a insisté auprès de la RDA et du cabinet Lux Consult pour que les entrepreneurs respectent trois conditions : « Aucune variation des coûts, aucune concession sur la qualité et le respect des délais. » Son ministère envisage également de relier cette route à Mahébourg afin d’être intégré au réseau national, dit-il.