INONDATIONS/ASSURANCE : Réclamations en dizaines de millions de roupies

Les réclamations concernant les véhicules endommagés en partie ou totalement lors des inondations font l’objet d’une évaluation minutieuse des sociétés d’assurance
  • Les premiers dossiers présentés, entre autres, au Groupe Swan (Rs 120 millions), à Mauritius Union (Rs 36 M) et à SICOM (Rs 35 M)
  • L’Insurers Association effectue depuis ce matin un relevé auprès de ses membres

Les réclamations aux compagnies d’assurance se comptent déjà en plusieurs dizaines de millions de roupies après les inondations enregistrées durant le week-end. C’est ce que laissent entrevoir les premières indications obtenues de certaines grosses sociétés d’assurance. Ces réclamations couvrent à la fois l’assurance automobile et les autres types d’assurance générale dont la couverture des maisons de commerce, l’équipement et les stocks de produits ainsi que les résidences privées.
Les services de réclamation des sociétés d’assurance sont à pied d’œuvre depuis dimanche pour traiter, avec le concours de leurs évaluateurs-ingénieurs, les dossiers présentés par leurs clients dont les véhicules et les bâtiments résidentiels et non-résidentiels ont été endommagés par les récentes inondations. « Nous avons travaillé durant le week-end et hier pour recueillir les réclamations de nos clients. Nous avons mis en place une équipe spéciale à cet effet », a déclaré Kris Lutchmeenaraidoo, chief executive du groupe Mauritius Union Assurance (MUA) et président de l’Insurers Association of Mauritius. La MUA enregistrera en ligne les réclamations afin de pouvoir les traiter « dans les meilleurs délais » depuis l’ouverture de ses bureaux ce matin.
Selon Kris Lutchmeenaraidoo, une première évaluation des dossiers faite ce matin indique que les réclamations concernant les véhicules endommagés s’élèveraient à environ Rs 26 millions, alors que celles ayant trait aux bâtiments non-résidentiels (commerces, équipement et stocks de produits) tourneraient autour de Rs 10 millions. « Nous nous attendons à ce que la valeur des réclamations grimpe dans les prochains jours mais nous pouvons déjà rassurer nos clients que nous allons honorer tous nos engagements selon les termes des contrats qui ont été signés », a ajouté le CEO du groupe MUA. Ce dernier a précisé que les dossiers concernant l’assurance automobile sont pour le moment au nombre de 37.
Du côté du groupe Swan, la situation concernant les réclamations est différente de celle notée chez MUA. Swan se retrouve pour le moment devant des évaluations de dommages, faites par des clients propriétaires de maisons de commerce et autres bâtiments non résidentiels, de l’ordre de Rs 100 millions. Pour ce qui est de l’assurance automobile, une cinquantaine de réclamations ont été enregistrées jusqu’ici et dont le montant, selon Jean Yves Violette, Head of Claims pour l’assurance générale au sein du groupe, approcherait les Rs 20 millions. « Comme cela a été sans doute le cas chez d’autres sociétés d’assurance, le groupe Swan a fait travailler, hier, ses employés spécialisés dans le traitement des réclamations et a maintenu un contact permanent avec les garages désignés pour les réparations d’usage des véhicules endommagés. Notre objectif est d’évaluer très vite les dossiers et de payer en conséquence. Nous sommes conscients qu’il y a beaucoup d’automobilistes et d’autres assurés qui sont stressés et qui souhaitent que leurs problèmes soient réglés au plus vite. Un traitement prompt des réclamations permet à la personne affectée ou à un business de reprendre rapidement le cours normal des choses », a déclaré Jean Yves Violette.
Comme chez Swan et MUA, les réclamations des clients font l’objet de la plus grande attention chez la State Insurance Company of Mauritius (SICOM), a laissé entendre Gilles Chaperon, son Head of Marketing and Communication. Le constat fait ce matin par les responsables du service de réclamations du groupe indique que pour l’assurance automobile, une trentaine de demandes ont été enregistrées pour un montant approximatif de Rs 25 millions alors que pour l’assurance sous le segment « property », une dizaine de réclamations ont été notées et dont la valeur totale est estimée à Rs 10 millions. Gilles Chaperon a fait comprendre que le groupe s’attend à recevoir, au cours des prochains jours, des réclamations additionnelles.
Par ailleurs, l’Insurers Association, qui regroupe les sociétés d’assurance du pays, a demandé ce matin à ses membres de lui donner une première indication des réclamations enregistrées et des évaluations qui ont été faites par la suite. A la Financial Services Commission également, on suit la situation de près, a annoncé le responsable de communication du régulateur des services financiers non bancaires. La FSC se propose de publier un communiqué invitant les clients des sociétés d’assurance qui éprouveraient des difficultés au niveau de leurs réclamations à se faire connaître. La FSC, souligne-t-on, peut intervenir en cas de non respect d’un contrat en bonne et due forme.