Police secure the area around the site near where a helicopter from the civil security services crashed while on a rescue mission for flood victims, in the hills in Le Rove, near Les-Pennes-Mirabeau outside the city of Marseille early on December 2, 2019. - Three emergency workers were killed in the helicopter crash near Marseille while on a rescue mission in southern France where floods have left two dead, officials said on December 2. (Photo by CLEMENT MAHOUDEAU / AFP)

Deux morts emportés par les eaux, trois secouristes décédés alors qu’ils partaient en hélicoptère à l’aide des sinistrés: c’est le lourd bilan humain des violentes intempéries qui ont frappé dimanche le sud-est de la France, une semaine après des pluies diluviennes qui avaient fait six morts.

Les trois occupants d’un hélicoptère de la Sécurité civile partis porter secours à des habitants touchés par les intempéries dans le département du Var ont été retrouvés morts près de Marseille, dans une zone qui n’était pas placée en alerte rouge météo, dans la nuit de dimanche à lundi, a indiqué le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.

Sur la Côte d’Azur (côte méditerranéenne), les fortes pluies qui se sont abattues dimanche soir ont fait deux morts dans le Var, selon la préfecture de ce département. Il s’agit du propriétaire d’une pension de chevaux sorti pour veiller sur ses animaux, et d’un berger apparemment parti dans la nuit dimanche soir pour faire rentrer ses bêtes.

Dans la nuit de dimanche à lundi, les secours étaient notamment engagés à Fréjus, où un quartier a été envahi par les eaux, mais aussi à Puget-sur-Argens et Roquebrune-sur-Argens, deux communes déjà inondées le week-end dernier.

Dans les Alpes-Maritimes, département frontalier de l’Italie, ce sont les communes de Mandelieu-la-Napoule et Cannes qui ont été les plus touchées, avec plusieurs quartiers inondés.

– Monaco-PSG reporté –

Dimanche en fin de soirée, le préfet des Alpes-Maritimes avait confirmé à l’AFPTV que les précipitations étaient en train de se calmer et que l’épisode avait passé son pic.

Face à ces intempéries, la préfecture a toutefois annoncé la fermeture de tous les établissements scolaires lundi, jusqu’aux lycées, à Cannes et Mandelieu ainsi que dans la commune de Pégomas.

Cet « épisode méditerranéen » a entraîné l’annulation, par mesure de précaution, de très nombreux événements culturels et sportifs dimanche, dont le choc attendu dans la soirée à Monaco entre le club de la Principauté et le Paris SG, pour le compte de la 15e journée du Championnat de France de football.

Cinémas fermés à 13h00 dans les Alpes-Maritimes, massifs forestiers interdits au public: après les six morts de la semaine dernière dans le Var, les autorités préfectorales à Nice et Toulon avaient pris les devants dimanche, dans deux départements où quelque 150 communes au total avaient été reconnues en état de catastrophe naturelle samedi.

Un centre commercial dans les Alpes-Maritimes a par exemple dû fermer ses portes dès 13h00, alors que quelque 45.000 personnes étaient attendues sur la journée.

Du côté des trains, le trafic a été totalement interrompu entre Toulon (Var) et Vintimille, à la frontière italienne, ainsi qu’entre Cannes et Grasse (Alpes-Maritimes). Le trafic pourrait reprendre lundi matin, si l’alerte est bien levée.

A 01h00 lundi le Var et les Alpes-Maritimes étaient toujours placés en alerte rouge par Météo France. Cet « épisode méditerranéen » devrait prendre fin à 06h00.

bur-ol-iw/sma/ybl/hh