« Réussir professionnellement après une carrière sportive bien remplie est tout à fait possible », affirme Frankie Fredericks, présent hier à l’hôtel Gold Crest à Quatre Bornes, pour animer un atelier de travail appelé, l’International Olympic Committee (IOC) Athlete Career Programme (ACP). En effet, l’athlète namibien, spécialiste des épreuves de sprint (100 m et 200 m), a donné à une trentaine de Mauriciens, un cours d’une durée de huit heures. L’objectif était de faire comprendre aux sportifs qu’ils possèdent des qualités non seulement pour briller dans leurs disciplines respectives, mais également en entreprise.
« La retraite sportive est inévitable. En tant qu’athlète, vous avez besoin de penser à une carrière après la compétition d’élite. Cette phase de transition  survient après mûre réflexion et  planification. Mieux vous êtes préparé, plus facile sera la reconversion », fait ressortir Fredericks. De là, des conseils ont été prodigués, des astuces ont été données pour faciliter un entretien d’embauche et également pour réussir professionnellement. Selon le sprinteur, le succès, c’est aussi au-delà du sport. Les athlètes inspirent et excitent le monde avec leur performance exceptionnelle sur le terrain de jeu certes. Mais ils sont tellement plus que ce que nous voyons et percevons.
« Ils  ont une attitude gagnante, la passion, la capacité à travailler en équipe, l’énergie pour atteindre la réussite. Ils sont également disciplinés et ont la persévérance pour atteindre les objectifs fixés. Ce sont là, des critères, voire des compétences indispensables qui contribuent à la prospérité de n’importe quelle organisation. Ces qualités, les athlètes les possèdent déjà », avance le médaillé olympique, avant d’ajouter que cela commence avant tout par des études et que les jeunes doivent commencer dès maintenant à prendre en main leur scolarité.
À savoir que l’ACP a sensibilisé plus de 22 000 sportifs de haut niveau dans plus de 180 pays. Des formations et des ateliers continuent à travers le monde avec les athlètes de 15 à 18 ans. Frankie Fredericks à été l’envoyé spécial pour cette mission à Maurice. Il  compte à son palmarès, un titre de champion du monde, un titre de champion en salle, trois titres de champion d’Afrique et deux titres lors des jeux du Commonwealth et des
Jeux africains. Il est également le seul sportif namibien à avoir remporté une médaille olympique.