Alors qu’en milieu de semaine les choses semblaient se corser autant en ce qui concerne la retransmission en direct à la télévision des courses au Champ de Mars que s’agissant des bookmakers opérant sur l’hippodrome, les difficultés autour de ces deux dossiers se sont aplanies lors de ces dernières 12 heures. Du coup, et la Mauritius Broadcasting Corporation et les bookmakers se sont remis en selle à j-1 de l’ouverture de la saison hippique 2016.
Tout compte fait, les courses seront retransmises par la MBC à partir de demain. Comme dans le passé. Les négociations entre le Mauritius Turf Club et la MBC ont été conclues hier après-midi. « Les parties concernées s’apprêtent à signer un contrat de trois mois qui pourrait être renouvelé. La donne sera la même que lors des trois dernières années en ce qui concerne la retransmission des courses et toutes les animations qui entourent une journée de compétition », a déclaré ce matin au Mauricien Benoît Halbwachs, le General Manager du MTC.
Cependant, il nous revient que le MTC n’aura pas à débourser de sa poche et misera sur le sponsoring des deux compagnies de tote, Supertote et Totelepep, pour subvenir aux frais encourus par la station de télévision nationale. On a aussi appris que le “non” de l’Independent Broadcasting Authority (IBA) à My.T concernait la retransmission de tout ce qui entoure une journée de courses et qu’elle n’avait pas d’objection à ce que les huit courses d’une journée soient retransmises. Il faut aussi savoir que la non-acceptation de My.T par l’IBA fera que les caisses du MTC souffriront d’un manque à gagner et que le club devra peut-être revoir son budget pour 2016.
Au niveau des bookmakers, à hier, la situation encore très tendue avec le MTC, qui avait incité la majorité des « bookies » (22 sur 28 licenciés pour la nouvelle saison) regroupés pour la circonstance à venir exposer à la presse dans l’après-midi leurs difficultés à opérer, a connu un dénouement vers 10h ce matin. Tout comme la MBC, les bookmakers travaillant on course sont eux aussi remis en selle après qu’ils ont accepté la contre-proposition faite par le MTC.
Il faut savoir que le MTC avait proposé aux bookmakers d’abolir le “fixe” et augmenter le pourcentage sur le turnover à raison de 2 à 3% pour compenser le fait que plus d’une quinzaine de bookmakers ont mis la clé sous le paillasson ces dernières années. Or, les bookmakers ont trouvé que cela les forcerait à débourser un surplus de Rs 28M.
Une rencontre a eu lieu hier et le MTC a proposé de ne pas aller de l’avant avec l’augmentation sur le turnover mais a demandé que les bookmakers travaillant dans les stands paient une augmentation de Rs 10 000 sur le fixe, alors que celle pour les boookmakers travaillant dans la plaine soit de Rs 7 000. Au moins cinq bookmakers ont déjà donné leur accord à la première proposition du MTC, mais ils n’ont pas travaillé hier.
Tôt ce matin, une nouvelle rencontre entre le MTC et les bookmakers autour de leur porte-parole Vijay Coomar Greedharry a eu lieu au Club. La bande à Greedharry a finalement accepté la contre-proposition (Rs 10 000 pour les stands et Rs 7 000 pour la plaine), alors que les barèmes pour le pourcentage sur le turnover restent les mêmes qu’en 2015.