Alshibaa (à gauche, aux côtés d’Ideal Secret), piloté par Derreck David, n’a pas été bousculé dans son travail ce matin

Les turfistes assisteront ce dimanche à un grand moment de sport avec le dernier Groupe 1 et classique de la saison, la Coupe d’Or, disputée sur 1600m. 85 ans après Winking, White River, de l’établissement de Rameshwar Gujadhur, tentera de lui emboîter le pas en devenant le deuxième cheval à faire table rase sur toutes les classiques en une seule saison au Champ de Mars. Encore invaincu en cinq tentatives, ce fils de Trippi a déjà dans son escarcelle cette année la Duchesse, le Barbé, le titre de meilleur 4-ans et le Maiden.

Une victoire de White River, associé, sauf incident, à son cavalier dépanneur par excellence, Manoel Nunes, devrait non seulement lui assurer la palme de meilleur cheval 2019, mais aussi mettre fin au suspense au niveau du championnat des entraîneurs. Même s’il n’a pas travaillé vite ce matin — il devrait effectuer son dernier galop demain —, il nous a paru en grande forme lors de sa sortie en piste. Il a laissé une excellente impression lors de son dernier travail alors qu’il était muni d’une paire d’oeillères la semaine dernière et sera une nouvelle fois un os dur à croquer pour ses adversaires.

Trois de ses principaux concurrents se sont eux exercés sur le gazon ce matin. Il s’agit d’Alshibaa, Black Cat Back et Table Bay. Le premier nommé avait Derreck David sur le dos et il est fort probable que le Sud-Africain soit appelé à le piloter une nouvelle fois, car Cool At Heart ne sera pas de la partie. Lui aussi affiche une belle forme physique et n’a pas été bousculé à l’intérieur d’Ideal Secret. Black Cat Back est celui qui affiche la meilleure condition à quelques jours du grand rendez-vous. Il a déroulé avec une aisance déconcertante lors de son galop aux côtés de la nouvelle unité Lanza. S’il obtient une course limpide, il peut offrir la réplique à White River, qui l’avait battu de peu dans le Barbé.

Même s’il a été moins impressionnant que son compagnon d’entraînement ce matin, Table Bay est dans une forme ascendante. C’est sous la selle de Jeanot Bardottier et aux côtés de Marauding qu’il s’est exercé. Ce dernier n’a pas été en reste et peut émuler Lagacio lors de son baptême du feu. Les autres chevaux qui ont donné satisfaction sont : Mambo Rock, Lucky At Last, Al Mariachi, From The Ashes, Dukes Domain, Man From Seattle, Consul Of War, Henry Tudor, Divine Connection, Potawatomi.

Bhaugeerothee et Ngawne sévèrement réprimandés

Par ailleurs, aucune sanction n’a été prise par les Racing Stewards lors des enquêtes ouvertes ce matin. Rakesh Baugheerothee et Eric Ngwane ont cependant été sévèrement réprimandés pour leurs prestations sur Nordic Chant et Wendylle respectivement. Les explications de Manoel Nunes (Budapest) et Shirish Narang (Gameloft) ont, elles, été acceptées par les commissaires de courses. C’est lors de la quatrième épreuve de la 32e journée (26 octobre), alors qu’il était en selle sur Nordic Chant, que Bhaugeerothee a occasionné une interférence. Il a forcé Divine Connection sur les barres pour ne pas rester en épaisseur aux 500m. Ses explications ont certes convaincu les Racing Stewards, mais ces derniers l’ont malgré tout sévèrement réprimandé. Même résultat à l’issue de l’enquête sur la monte d’Eric Ngwane dimanche dernier sur le gris Wendylle. Le concern des Racing Stewards était de savoir pourquoi il avait demandé autant d’effort à sa monture pour rester au contact du meneur. Ils voulaient également comprendre si le Sud-Africain n’aurait pas pu prendre le dos du meneur au kilomètre alors que l’allure était sélective.

Ngwane a fait comprendre que le lot était à sa portée et que ses instructions étaient d’essayer de diriger les opérations ou au cas contraire d’être proche du pas. Son entraîneur, également présent, est aussi allé dans le même sens et a expliqué que son cheval avait déjà bien fait derrière The Jazz Singer en suivant dans cette position, raison pour laquelle il a demandé à son jockey de diriger les opérations. Après avoir écouté les deux parties, es RS ont décidé de ne pas aller de l’avant dans cette affaire, mais ont cependant expliqué à Ngwane que cette monte était mauvaise et a demandé à Amardeep Sewdyal de mieux analyser le champ, tout en ayant un plan B, avant de donner des instructions la prochaine fois avant une course.

À noter également que Manoel Nunes a eu à s’expliquer pour la tactique adoptée sur Budapest et le fait qu’il y avait un gap entre lui et le cheval qui se trouvait juste devant lui. Ses explications ont été acceptées. Il a aussi eu à fournir des explications par rapport à des commentaires qui ont paru de sa part dans un magazine hippique la semaine dernière par rapport à la participation de Brilliant Crimson dans l’épreuve remportée par Rap Attack. Il devrait être appelé à nouveau samedi. Celles de Shirish Narang ont elles aussi été notées par rapport à la performance améliorée de Gameloft, vainqueur dimanche dernier.