Depuis lundi, Jane Ragoo, la présidente de la Confédération des Travailleurs du Secteur privé (CTSP), a entamé une grève de la faim en compagnie de son collègue Reeaz Chuttoo et de huit cleaners des écoles du gouvernement. Elle explique que c’est un « dernier recours » après plusieurs années de lutte pour de meilleures conditions pour des femmes cleaners touchant Rs 1 500 par mois. Elle dénonce l’attitude de la ministre de l’Éducation, Leela Devi Dookun-Luchoomun, qui « refuse d’assumer ses responsabilités », et fustige le « copinage » qui primerait dans les recrutements au gouvernement. Elle affirme ne pas comprendre comment on préfère octroyer des contrats d’un montant total de Rs 72 M par an à des compagnies d’entretien alors que cela aurait coûté Rs 30 M par an au ministère s’il avait lui-même recruté les cleaners.