La balance commerciale affichait un déficit de l’ordre de Rs 4,4 milliards pour le premier mois de l’année, soit en baisse de 16,8% comparativement au niveau atteint en janvier 2015 (Rs 5,2 milliards).
Selon Statistics Mauritius, qui a rendu public ce matin les données préliminaires concernant l’évolution de nos échanges commerciaux avec l’extérieur en janvier 2016, les exportations totales mauriciennes (en valeur FOB) se sont élevées à Rs 7,3 milliards, soit une progression de 10,7% par rapport au montant enregistré pour le mois correspondant de l’année écoulée. Le coût total des importations (en valeur CIF) a atteint Rs 11,7 milliards, en baisse de Rs 170 millions comparativement à janvier 2015.
L’augmentation des recettes d’exportation est expliquée en grande partie par une meilleure performance au niveau des exportations des produits alimentaires (de Rs 1,7 milliard à Rs 2,1 md) et des produits manufacturés divers dont le textile et l’habillement (de Rs 2,2 milliards à Rs 2,4 md). En revanche, les exportations de machines et d’équipements de transport ont accusé une baisse (de Rs 1,3 milliard à Rs 1,1 md). Quant aux recettes sous l’item « ship’s stores and bunkers » ( approvisionnement des navires), Statistics Mauritius a estimé qu’elles sont inchangées: Rs 600 millions.
Les recettes d’exportation vers les cinq premiers marchés de Maurice ont augmenté en janvier 2016 par rapport à janvier 2015. Pour le marché du Royaume Uni, elles sont passées de Rs 718 millions à Rs 842 M. L’Afrique du Sud occupait la deuxième place avec des achats de Rs 665 millions contre Rs 400 M en janvier 2015. Puis viennent la France (de Rs 546 millions à Rs 655 M), les États-Unis (de Rs 599 millions à Rs 617 M) et l’Italie (de Rs 216 millions à Rs 500 M). Quant au marché des Émirats Arabes Unis, il s’est replié d’environ 50% pour passer à Rs 485 millions.
Au niveau des importations, les faits marquants ont été la baisse conséquente de la facture pétrolière (de Rs 2,5 milliards à Rs 1,3 md) et la hausse des coûts des machines et autres équipements de transport (de Rs 3,1 milliards à Rs 3,8 md).
La chute des importations pétrolières a eu pour résultat que la Chine s’est retrouvée en tête des pays fournisseurs avec Rs 2,4 milliards d’exportation (contre Rs 1,7 milliard en janvier 2015). L’Inde est retombée en deuxième position (de Rs 3,1 milliards à Rs 1,7 md), précédant la France (de Rs 947 millions à Rs 1,03 milliard), le Vietnam (de Rs 905 millions à Rs 714 M) et l’Afrique du Sud (de Rs 55 millions à Rs 653 M).