À 31 ans, Jeremy Jeantou est coach sportif et possède sa propre compagnie de sécurité. Le matin, il contribue à la sérénité des adhérents de sa salle de sport; le soir, il s’habille en Men in Black. Portrait d’un homme qui vit à cent à l’heure.

Quand le sport devient pénible au soleil, il convient de se rendre dans une salle. Jeremy Jeantou l’a bien compris. Entre vélo d’appartement, rameur, stepper et tapis, il trouve son compte. Ces équipements n’ont pas de secret pour lui. “Cela fait huit ans – et six ans professionnellement – que je pratique du fitness”, confie cet homme de 31 ans. Une activité qui lui a permis de modeler son corps. Cela ne lui a pas donné l’allure de Hulk mais plutôt de Jason Statham pour assurer la protection des stars. “Chaque année, je veux me trouver encore plus beau.”

Évacuer le stress.
Jeremy Jeantou n’est pas une bête de compétition. “C’est tout simplement un lifestyle, comme on dit en anglais.” Le coach ne se décrit pas comme un culturiste. “J’aime que mon corps soit bien sculpté.” La différence entre un amoureux de fitness et un culturiste est que ce dernier prend part à des compétitions. Ce qui n’est pas le cas de notre sportif. “Je suis en compétition avec moi-même. Les culturistes sont en compétition avec les autres”, confie cet habitant de Grand-Baie. “Je n’ai pas la taille massive mais j’ai un corps d’athlète.” Cela attire le regard des autres et pousse ceux qui souhaitent avoir une silhouette de rêve à le solliciter à la salle de sport. “Mon corps me permet de me présenter plus facilement aux gens.”

Avec sa voix grave à la Vin Diesel, Jeremy souligne que le sport et les loisirs sportifs ont pris une place de plus en plus importante dans la vie des Mauriciens. “Entre les années 60 et 90, les gens passaient plus de temps à la salle pour avoir des gros bras afin de ressembler à Arnold Schwarzenegger. À partir des années 2000, les gens ont compris qu’on se rend au gym pour évacuer le stress.”

Garde rapprochée pour les stars.
Il exerce son métier d’entraîneur physique différemment chaque jour et établit pour chacun un programme personnel et réaliste. “Tous les jours, je rencontre des gens qui n’ont pas les mêmes objectifs.” Conscient du travail à accomplir, le coach est catégorique : il ne vend pas du rêve. Il propose à ses clients de pratiquer du sport à long terme et de s’appliquer. “Il y en a qui viennent me voir pour perdre 20 à 30 kilos ou pour prendre 10 à 15 kilos, et d’autres pour se sentir mieux.”

Il y a treize ans, il n’avait pas la carrure d’un sportif. Plus jeune, il pesait seulement 53 kilos pour 1m75. “Un jour, alors que j’étais avec des amis à Grand-Baie, le vent soufflait tellement fort que j’avais du mal à marcher.” Cela fut le déclic. Peu de temps après, il s’est mis au sport. “Ce n’était plus possible d’avoir ce corps si maigre.” Ce corps, il s’en occupe avec passion mais sans déraison. “Je surveille ce que je mange mais je ne vais pas dans l’excès. Je ne suis aucun régime”, confie cet ancien architecte.

Jeremy Jeantou tient depuis peu une compagnie de sécurité, Safety Zone Ltd, où il emploie plus d’une vingtaine de personnes. “J’exerce la garde rapprochée pour les stars.” Des célébrités qu’il protège en toute confidentialité. “Samedi dernier, j’étais sollicité à un hôtel. Je ne savais même pas qui je devais protéger. On nous met dans la confidence à la dernière minute.” De nombreux éducateurs de sport en font de même. “Beaucoup se servent de leur posture et de leur force pour exercer dans le domaine de la sécurité. Ils se sentent en confiance.”

Body Combat.
Avide de sport et passionné par son travail, il a fini par atterrir dans le magazine et le blog de Planet Fitness. Un magazine des professionnels du fitness qui se consacre aux rouages, aux spécificités et aux secrets du marché du sport. À quatre reprises, le coach a fourni à ce blog des conseils sur le sport et l’alimentation saine.
Jeremy Jeantou est également associé à Les Mills, le plus grand réseau de fitness au monde. “Je suis intervenu sur le sport en général à Maurice.” Chaque année, ce réseau de fitness organise un événement. Comme il n’existe que deux coaches à être certifiés Body Combat, il a été convié cette année à se rendre à La Réunion. “Ils ont suivi mon parcours et j’avais par ailleurs donné quelques astuces sur le Body Combat.” Le Body Combat est un cours de fitness collectif inspiré des arts martiaux, avec un mélange de taekwondo. “Cela permet de travailler le cœur et d’être focus.”

Une fois à la maison, le coach revêt son costume de père. Il est complètement gaga de son fils de trois ans. “Il essaie de m’imiter. Chaque soir avant d’aller au lit, il enfile sa tenue de sport et exécute quelques exercices au sol.” La vie, il la voit en zen et évoque le futur sereinement. “Je veux me consacrer sérieusement à la sécurité. Je compte continuer dans le sport pour encore quelques années.” Le verra-t-on un jour assurer la sécurité d’une star mondiale ? Seul l’avenir nous le dira…