Dinesh Pandoo -69 kg

Du 19 au 28 juillet, l’Algérie abritera la troisième édition des Jeux d’Afrique de la jeunesse. Organisée par l’Association des comités nationaux olympiques africains, cette manifestation comprendra 24 discipines, dont certaines seront qualificatives pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse prévus en Argentine en septembre. Du côté mauricien, ils seront 56 sportifs à défendre le quadricolore dans 17 disciplines.

Afin de créer l’esprit d’équipe et de désigner le porte-drapeau et les capitaines, le Club Maurice organise un rassemblement ce matin à partir de 11h30 au restaurant Eighty Eight à Bagatelle. Certes, quelques sportifs, à l’instar des cyclistes et du nageur Ryan Kok Shun, ne pourront être au rendez-vous du fait qu’ils se trouvent en France et rallieront directement Alger. Quant au gros de la délégation, il mettra le cap sur la capitale algérienne samedi prochain via Dubaï, tandis que Yousouf Bayjoo, secrétaire du Comité olympique mauricien et chef de mission, s’envolera la veille.

Il est à noter que Maurice sera représentée dans un seul sport collectif, à savoir le rugby. Une grande première sera la participation au canoë-kayak, discipline méconnue à Maurice. Ce sera Benjamin Saramandif, établi en France, qui sera au départ. Pour la petite histoire, il faut savoir que le premier médaillé d’or aux Jeux d’Afrique de la Jeunesse a été Darren Paul. Au cours de la première édition tenue au Maroc en juillet 2010, il s’était illustré au triple saut avec une performance de 14,87m et avait ainsi obtenu sa qualification pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse à Singapour, où il s’était retrouvé à la septième place. Les autres médaillés ont été Abel Thésée (lancer du disque), Brondon Nursimooloo (saut en hauteur) et Fabrice Rajah (110 m haies), Kennedy St Pierre (boxe) et Yannick Collet (lutte) en argent, Abel Thésée (lancer du javelot), James Paterson (taekwondo) et Warren Li Kam Wa (tennis de table) en bronze.

La moisson devait se révéler plus prolifique quatre ans plus tard au Botswana. Avec comme principal artisan le badiste Julien Paul, qui repoussait l’opposition tant en simple qu’en double avec Kounal Soobaroyen et en mixte avec Aurélie Allet, tandis que le bronze était décroché au tournoi par équipes. La natation n’était pas en reste avec quatre médailles d’argent (Elodie Poo Cheong-50 m brasse, 50 m papillon, 100 m libre, 100 m papillon, et une de bronze-relais mixte 4×50 m (Élodie Poo Cheong, Emily Chan Chee, Yohan Lim et Yohan Pérès).

En boxe, Christopher Alberte décrochait la médaille d’argent, tandis que Jeremy Pavillon et Lorenzo Lecerf obtenaient le bronze. Médailles d’argent également pour l’haltérophile Oren Mooneeapen et les pongistes en double mixte, tandis que Pascal Benoît se retrouvait sur la troisième marche du podium au lancer du marteau.