5 médailles sont tombées dans l’escarcelle mauricienne en haltérophilie lors de ces 11es Jeux d’Afrique au Congo-Brazzaville. En effet, Roilya Ranaivosoa, triple médaillée d’or des derniers Jeux des Îles de l’Océan Indien dans la catégorie des -53 kg avec une performance de 82 kg à l’arraché, 105 kg à l’épaulé-jeté pour un total olympique de 187 kg, a dû cette fois-ci se contenter de l’argent lors de ce grand rendez-vous continental. En effet, la leveuse de fonte a réalisé une performance de 80 kg à l’arraché et 103 kg à l’épaulé-jeté pour un total olympique de 183 kg, inférieur à ses meilleurs marques. Toutefois, cette médaille d’argent lui a permis de décrocher son ticket pour les prochains Mondiaux d’Haltérophilie. Quant à Yvan Pierrot, qui avait également décroché trois médailles d’or aux JIOI chez les -105 kg, il a cette fois monté en catégorie, étant en lice chez les plus de 105 kg.
L’haltérophile mauricien a enregistré une performance de 146 kg à l’arraché, 185 kg à l’épaulé-jeté pour un total olympique de 331 kg avec le bronze dans les deux dernières catégories. « C’est une sacrée performance car jamais un haltérophile mauricien n’avait atteint une telle performance », a souligné Jimmy Moonien de la Mauritius Amateur Weightlifters & Powerlifters Association. En effet, l’on se souvient que lors des JIOI à La Réunion, l’homme fort de l’haltérophilie mauricienne avait réalisé trois records des Jeux avec 142 kg à l’arraché, 182 kg à l’épaulé-jeté pour un total olympique 324 kg. Il a ainsi amélioré son record de 4 kg à l’arraché et 3 kg à l’épaulé-jeté. Malheureusement pour lui, les 146 kg à l’arraché ne lui a pas permis de prétendre à une médaille.
Un exploit de taille pour ce leveur de fonte qui continue de surfer sur la bonne vague. À noter que le concours a été remporté par un Égyptien devant un Algérien. Quatre concurrents étaient en lice chez les +105 kg dans la salle Annexe Palais K. Shalinee Valaydon a dû, pour sa part,  se contenter de la 7e place dans sa catégorie des plus de 75 kg avec 86 kg à l’arraché, 112 kg à l’épaulé-jeté pour un total olympique de 198 kg. Bien loin de ses meilleures marques réalisées lors des JIOI (91 à l’arraché, 116 kg à l’épaulé-jeté et 207 kg au total olympique). Elle était aux prises lors de ces Jeux d’Afrique avec 12 concurrentes. Les cousins Coret (Yannick et Cédric) n’ont également pas été en mesure de tirer leur épingle du jeu dans leurs catégories respectives.
En effet, mardi, Yannick Coret a pris la 5e place dans la catégorie des -69 kg avec 110 kg à l’arraché, 137 kg à l’épaulé-jeté pour un total olympique de 247 kg. Cédric Coret, engagé dans la catégorie des -85 kg n’a également pas eu la partie facile avec un total olympique de 276 kg (116 kg à l’arraché et 160 kg à l’épaulé-jeté), prenant la 7e place de son concours. Pour rappel, les deux cousins avaient également été triple médaillé d’or aux JIOI mais Cédric (Coret) avait été sacré dans la catégorie des -77 kg.