JEUX DE LA FRANCOPHONIE À NICE EN SEPTEMBRE: L'athlétisme avec le plus grand nombre d'athlètes

Fabrice Coiffic, qualifié de dernière minute, porte le nombre à 15 athlètes à la fermeture des minima, le 30 juin

L'athlétisme sera la discipline qui sera la plus représentée, à Nice en France, lors des VIIes Jeux de la Francophonie qui se dérouleront du 7 au 15 septembre prochain. 15 athlètes feront le déplacement dans la ville française et le dernier a avoir gagné son billet de justesse n'est autre que le sprinteur Fabrice Coiffic. Ce dernier s'est, en effet, qualifié en réalisant les minima au 200m, le 30 juin dernier, lors de la date butoir. C'était lors d'une compétition en France où il avait pris la quatrième place avec un chrono de 21:17 (vt + 0,4 m/s), alors que les minima étaient de 21:24. En revanche, aucun Mauricien n'a été en mesure de se qualifier pour le 100m où les minima était de 10:54. Soulignons également que le relais masculin ne sera pas présent à Nice.
Le triple médaillé d'or (100m, 200m et 4X100m) aux Jeux des Îles de l'océan Indien de 2011 aux Seychelles, y a cru jusqu'au bout. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il a eu parfaitement raison de croire dans son potentiel. Fabrice Coiffic sera bien présent sur la piste du Parc des Sports Charles Ehrmann, un stade pouvant accueillir jusqu'à 12 500 personnes. Sur ce 200m, Maurice sera également représenté par Jonathan Permal. Celui-ci qui est de retour d'une préparation poussée de plusieurs mois au High Level Performance Centre de l'International Association of Athletics Federation (IAAF), à Kingston en Jamaïque, a fait parler de lui, le 30 juin, au stade Maryse Justin, à Réduit, lors de la troisième et dernière manche du Grand Prix Vital.
Jonathan Permal a, non seulement remporté le titre de meilleur athlète, mais il a également réalisé, pour la deuxième fois, les minima au 200m pour ces Jeux de la Francophonie avec un chrono de 21:20. Idem pour Mary-Jane Vincent, également de retour de Jamaïque. Cette dernière a aussi réalisé les minimas, pour la deuxième fois, sur 200m, avec une performance de 24:24. Elle s'est aussi offert le titre de meilleure athlète, tout comme Jonathan Permal, de ce Grand Prix Vital. Soulignons que Mary-Jane Vincent a également réalisé les minima pour le 400m.
Les autres athlètes qualifiés en athlétisme pour les Jeux de Nice sont Guillaume Thierry (décathlon), Jérôme Caprice (20 km marche), Elvino Pierre Louis (disque), Nicolas Li Yun Fong (marteau), Sylvain Pierre Louis (poids), Annabelle Lascar (800m), Jessika Rosun (Javelot), Joanilla Janvier (200m). L'équipe du relais féminin du 4X100m, également qualifiée, sera composée de Mary-Jane Vincent, de Élodie Pierre Louis, de Joanilla Janvier, de Aurélie Alcindor, de Stéphanie Guillaume et de Floriance Lisette. La délégation sera accompagnée de l'entraîneur Joël Sévère, entraîneur national responsable des concours de lancer et de Rajendra Chinapayel.
Les autres athlètes sélectionnés pour ces Jeux sont déjà connus et en judo, on retrouve Christiane Legentil (-52 kg). Cette dernière, il convient de le rappeler, possède de bonnes chances de briller à ces Jeux, surtout après avoir réalisé une très belle performance aux Jeux olympiques de Londres (Angleterre), l'année dernière, où elle était passée à deux doigts d'une médaille de bronze. Au final, elle avait terminé à la septième place mondial. Maurice sera représentée par une autre judokate, nommément Sarah Sylva (-57 kg). Ces dernières seront accompagnées par le directeur technique de la Fédération mauricienne de Judo et des Disciplines Assimilées, à savoir Joseph Mounawah.
Deux lutteurs feront également le déplacement à Nice, à savoir Joyce Milazar (-63 kg) et Jokenson Guillaume (-60 kg). Ils seront accompagnés de l'entraîneur national Antonio Deux Novembre. En tennis de table, c'est Widaad Gukhool et Akilen Yogarajah qui seront du voyage, accompagnés de Basant Lala.
Départ pour Nice le 3 et 4 septembre
Par ailleurs, la délégation mauricienne sera menée par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Devanand Ritoo, alors que le Chef de mission sera Ram Lollchand. Un adjoint au chef de mission, aussi bien qu'une personne de la section para-médicale feront également le déplacement. Pour ce qui est du volet culturel, 31 personnes ont été sélectionnées pour participer aux sept concours inscrits au programme, notamment le hip hop, la peinture, la chanson, la partie conte et conteurs, la littérature, la photographie et la danse et création. Un chef de mission et trois adjoints accompagneront le groupe. Ces derniers quittent le pays dans la soirée du 3 septembre, alors que ceux de la délégation sportive le feront le lendemain soir.
Pour conclure, Ram Lollchand, également responsable national de ce dossier Jeux Francophonie, a précisé que tous ceux sélectionnés l'ont été sur la base du mérite et des minima réalisés. Certains ont été, dit-il, sélectionnés par les fédérations internationaux et ce, en se basant sur leurs performances. Idem au niveau de la partie culturelle où des juges se sont déplacés sur Maurice pour superviser les épreuves de sélection. "Des noms ont ensuite été soumis au CIJF (Conseil international des Jeux de la Francophonie) qui a ensuite effectué la sélection finale en se basant sur les performances réalisées lors des préliminaires. C'est pour dire qu'il n'y a eu aucune participation symbolique et encore moins sur invitation", a-t-il fait remarquer.

Handisport: Pas de minima, pas de qualifié
Maurice ne sera pas représentée dans les compétitions en athlétisme en handisport aux Jeux de la Francophonie. Car au 30 juin dernier, aucun athlète n'avaient réalisé les minima comme préconisé par le ministère de la Jeunesse et des Sports. Ram Lollchand, responsable du dossier national, a d'ailleurs déclaré que la National Paralympic Committee était au courant de la ligne adoptée depuis l'année dernière. "Lors de nos différentes rencontres avec l'ancien et le nouveau président de la NPC depuis l'année dernière, nous leur avons bien fait comprendre que si un athlète ne réalisait pas les minima, il ne pourra participer aux Jeux", a-t-il précisé. Malheureusement, a-t-il ajouté, personne n'a pu atteindre cet objectif.