Les Mauriciens Jérémie Cotte (à gauche, maillot orange) et Jérémie Lararaudeuse (maillot vert), ici au camp d’entraînement en Côte d’Ivoire, seront amenés à enchainer de bons résultats cette année

La Maurtius Athletics Association (MAA) ne chôme pas. Afin de préparer les Jeux Olympiques 2024 à Paris, deux athlètes, à savoir Jérémie Lararaudeuse (18 ans – 110 haies) et Jérémie Cotte (19 ans – 400m) ont participé, à l’initiative de la Conférence des ministres de la jeunesse et des sports de la Francophonie (CONFEJES), à un camp d’entraînement en décembre (11 au 21) dernier en Côte D’Ivoire afin de poursuivre leur préparation en vue des grandes échéances internationales (2020) menant aux JO 2024.

Hormis les deux Mauriciens, cinq autres athlètes venant Madagascar, du Togo, du Sénégal, du Burkina Faso et de la Côte d’Ivoire y étaient au camp d’entraînement du mois dernier. L’encadrement technique a été assuré par Anthony KOFFI, l’entraîneur de Marie Josée Ta Lou, médaillée de bronze lors des Mondiaux 2019 au 100m avec un chrono de 11’’09. Il a également été assisté par le directeur technique du Centre International d’Athlétisme de Lomé, Jean Paul Sawadogo. « Ils sont les deux sur lesquels nous misons pour les JO 2024 », rappelle Vivian Gungaram, président de la MAA.

Lararaudeuse et Cotte ont été révélés au grand public principalement lors des derniers Jeux des Iles de l’océan Indien tenus chez nous en juillet de l’année dernière. Si le premier nommé a été médaillé d’or au 110 haies, devenant le plus jeune hurler à décrocher la victoire sur cette distance dans l’histoire des JIOI, Cotte a échoué au pied du podium lors de la finale du 400m mais a été un des jeunes les plus prometteurs sur le tour de piste en 2019.

Rappelons qu’à Maurice, ils sont sous la supervision de George Vielliesse, qui à la réputation de produire des jeunes sprinters. Dans le passé, il a également entraîné le Mauricien Fabrice Coiffic, ancien spécialiste du 100m avec des records personnels de 10’’40 sur l’épreuve reine et de 20’’89 au demi-tour de piste.

Pour le spécialiste des haies, l’aventure ivoirienne a été une expérience de plus dans sa jeune carrière. « Ce regroupement ivoirien a contribué à ma préparation pour cette nouvelle saison 2020, qui sera très longue. Nous avons eu la chance d’être sous la supervision d’Anthony Koffi et la présence de Ta Lou, a été particulière. Cela a certes joué sur ma détermination, car mes objectifs ont été revus à la hausse », déclare Jérémie Lararaudeuse. Si l’objectif principal pour Lararaudeuse, cette année, est le championnat du monde junior prévu du 7 au 12 juillet prochain, il devra faire l’impasse sur les championnats d’Afrique seniors (24 au 28 juin) afin de se concentrer d’avantage sur l’évènement mondial.

Quant à Cotte, ce stage lui a permis de « grandir sportivement. » « Les deux premiers jours étaient compliqués au niveau de la nourriture. Mais après, les moments ont été extraordinaires aux côtés de nos amis athlètes. L’environnement nous oblige à être discipliné, ce qui nous pousse à aller de l’avant », nous dit-il. Si en 2019, Cotte s’est concentré sur le 400m, cette année, nous le verrons également au 400m haies. « Je voulais faire cette épreuve depuis assez longtemps, mais j’ai attendu la fin des 10es JIOI pour me lancer. Après avoir réalisé 47’’56 au 400m (record personnel), je souhaite courir en 47’’20 cette année, et au 400m haies, l’objectif sera d’atteindre 52’’53 », conclut l’habitant des villes sœur.