Président de la Port-Louis Harbour and Docks Workers Union (PLHDWU), José François, qui a commencé à travailler au port dès l’âge de 15 ans en même temps qu’il se rendait à l’école, revient sur les principaux faits ayant marqué son histoire. Pour lui, « 1971 demeure dans l’histoire du port une année sombre, mais elle aura aussi été l’année où la classe des travailleurs aura appris que l’unité est la clé de tout succès pour une meilleure société ». Il se souvient de l’époque, où « nous travaillions nu-pieds et où nous apportions nos propres vêtements ». Le salaire était alors de Rs 5. « J’ai débuté avec Rs 3 ?! On ne savait plus comment continuer pour survivre. »