JOSEPH TSANG MANG KIN : “Brilliance of China” et Fierté de Maurice

Joseph Tsang Mang Kin a reçu le trophée « Brilliance of China » présenté par le gouvernement chinois à dix élus dans des disciplines différentes. Par exemple, le pianiste international Lang Lang dans le domaine musical, le Prix Nobel Mo Yan dans le domaine de la littérature et le grand basketteur Yao Ming, aujourd'hui résidant aux États-Unis, dans celui du sport. D'autres furent aussi honorés dans les domaines de la Santé, de l'Éducation et des relations publiques. Tous ont une chose en commun, ils font honneur à la Chine à travers le monde et se font forts de promouvoir la culture chinoise dans leurs domaines respectifs.
Ces dix lauréats furent sélectionnés d'une liste initiale de 300 dans laquelle apparaissait l'acteur populaire Jackie Chan, qui ne fut pas retenu éventuellement.
Joseph Tsang Mang Kin, ou Zeng Fanxing comme il est connu en Chine, a connu un riche parcours qui l'emmena du poste d'instituteur à celui de diplomate dans les capitales européennes suivi d'un passage comme adjoint au directeur du Commonwealth Foundation - ce qui le porta à visiter plus d'une centaine de pays. De retour au pays, on le retrouve comme Secrétaire général du Parti travailliste alors que celui-ci revient au pouvoir en 1995. Nommé Ministre des Arts et de la Culture, il fut l'instigateur de la création de la Galerie d'Art Nationale, de la Bibliothèque Nationale et du National Heritage Trust Fund, entre autres. Il devait aussi jeter les jalons pour la création d'une industrie de l'image, du cinéma en particulier. Industrie qui va enfin décoller avec la promulgation ce mois-ci du Film Incentive Scheme qui devrait inciter les producteurs étrangers à venir filmer chez nous tout en faisant bénéficier de leur expérience à nos jeunes.
Alors qu'il était aux Arts et à la Culture, il fut invité à Beijing en 1999 pour les célébrations du 50e anniversaire de la révolution en sa qualité de seul ministre d'origine chinoise dans un gouvernement non-chinois au monde. Il fut ainsi le seul invité au niveau ministériel, tous les autres pays du monde étant représentés par leurs chefs d'état. Il se rappelle encore des heures passées à grelotter dans les tribunes faisant face à cette fameuse Place Tianamen (qui, en passant, pourrait accommoder toute la population de notre pays) et suivant le défilé incessant des armes et des armées.
Jospeh Tsang Mang Kin est un écrivain prolifique et une de ses dernières œuvres, « Entering the Chinese Mind », n'a pas manqué de retenir l'attention, le Commonwealth Foundation l'ayant déjà publié et distribué à travers le monde.
La cérémonie de gala a eu lieu au nouveau CCTV Centre à Beijing le 12 janvier 2013 devant un parterre de dignitaires et le spectacle télévisé réduit à deux heures est passé sur les multiples chaînes de la télévision chinoise CCTV en une variété de langues.
Il aura été vu par plus d'un milliard de téléspectateurs à travers le monde. Aucune publicité, même si le pays pouvait se la payer, n'aurait pu atteindre une audience de cette étendue. Il faut maintenant savoir en profiter et s'en servir intelligemment.
Pour la cérémonie, chaque lauréat était présenté par un non-chinois : parmi eux, l'ambassadeur et Conseiller de l'ex-Président tchèque ainsi que l'ex-Président de la Thaïlande. J'eus la chance et l'honneur d'être choisi pour présenter Joseph Tsang Mang Kin en l'absence de notre ministre des Arts et de la Culture qui était lui en Inde.
Réception pour les médias
Afin de capitaliser sur l'octroi du trophée à un fils du sol, la MTPA offrit un dîner en son honneur en y invitant des notables chinois et les médias, bien entendu. On nota particulièrement la présence de Mr. Gao Yuchen, francophone et francophile, qui était l'ex-ambassadeur de la Chine à Maurice. Ayant été inoculé du virus mauricien, cet homme aux multiples contacts n'arrête pas de promouvoir notre pays à travers son réseau.
Avec son trophée « Brilliance of China », qu'il a fièrement dédié à son pays natal, Joseph Tsang Mang Kin devient de facto l'ambassadeur culturel de Maurice en Chine : « Aucun autre pays au monde ne peut rivaliser avec Maurice en ce qui concerne l'interculturalité et tout le monde devrait venir à Maurice pour s'en inspirer » répète-t-il.


Commentaires

Bravo a Mons Tsang Mang Kin