Mieux sensibiliser la gent féminine sur le diabète. C’est dans cette optique que l’organisation Diabetes Safeguard a lancé un livret gratuit, intitulé « Le Diabète au Féminin », qui coïncide avec la Journée mondiale du diabète, célébrée le 14 novembre. Le lancement a été fait en présence du Dr Shaheen Aboobakar, du ministère de la Santé, de Dana Chengen, président du Macoss, d’Ajay Sowdagar, secrétaire général de la National CSR Foundation et de Parsuramen Armoogum, président de la Global Rainbow Foundation.
Quelque 5000 copies du livret sont disponibles, notamment au siège de Diabetes Safeguard, ainsi qu’auprès des forces vives dans divers endroits à travers le pays. Une version en ligne sera également disponible dans les semaines à venir. Le livret est gratuit, entièrement financé dans le cadre du programme de prévention par la NCSRF.
Rani Balloo, présidente de Diabetes Safeguard, explique que le lancement de ce livret est en ligne avec le thème de la journée mondiale du diabète, qui est « Les femmes et le diabète ». « Les femmes sont souvent délaissées, que ce soit dans la maladie, les soins, la prévention ou la formation. Pourtant, elles sont les piliers de la famille. Les femmes sont souvent délaissées par manque d’information et d’éducation. Elles n’ont pas le temps, toujours à courir après la famille, les enfants et leur carrière », indique la présidente de l’association.
Selon Rani Balloo, plusieurs professionnels du secteur de la Santé ont travaillé sur ce livret, dont le contenu est axé sur tous les aspects qui touchent la femme en particulier, notamment le diabète et la dépression, le diabète et la sexualité, le diabète et la menstruation, entre autres. Le livre sera aussi dans les collèges afin que des adolescentes soient mieux sensibilisées.
Lors de son intervention dans le cadre de la Journée mondiale du diabète, le ministre de la Santé Anwar Husnoo a fait ressortir que le diabète prendra une ampleur énorme dans le monde et à Maurice. « Selon l’Organisation mondiale de la Santé, le taux de diabète était de 100 millions dans les années 80. En 2014, le taux est passé à 422 millions de personnes souffrant du diabète, une situation qui interpelle tout un chacun », dit-il.
Il poursuit que l’OMS a choisi cette année de mettre la femme au centre des préoccupations. « Le nombre de femmes souffrant de diabète à travers le monde s’élève à 200 millions. Ce chiffre passera à 300 millions dans vingt ans. D’ailleurs, le diabète est la neuvième cause de décès chez les femmes. Selon les chiffres officiels, 2 millions de femmes meurent chaque année en raison du diabète, soit environ deux fois la population de Maurice », avance le ministre.
Anwar Husnoo indique qu’une des meilleures façons de contrôler le diabète, c’est à travers les repas que les patients consomment. En général, dit-il, ce sont les femmes qui s’occupent de ces tâches à la maison. D’où la raison de mieux sensibiliser les femmes, afin qu’elles fassent attention à ce que les familles, surtout les enfants, consomment. Le ministre a également mis l’accent sur le diabète pendant la grossesse et avance que les femmes doivent faire preuve de vigilance car la maladie peut avoir des effets néfastes sur le bébé, et sur la santé de la maman. De plus, il ajoute que 450 patients sont amputés à Maurice chaque année.
Enfin, le ministre soutient que le ministère a lancé une série d’activités dans le cadre de la Journée mondiale du diabète, à commencer par des exercices de dépistages au bâtiment Emmanuel Anquetil, mardi 14 novembre.