Roubina Jadoo-Jaunbocus
  • Alors que l’affaire est prête à être débattue, le Senior Attorney fait part de sa décision de se retirer ce lundi devant le chef juge
  • Me Sanjeev Teeluckdharry, étant le seul à n’avoir pas eu de “leave”, se heurte à une nouvelle objection

La reprise des travaux les lundis devant le chef juge pour cette année a débuté hier, avec les révisions judiciaires contestant le rapport de la commission d’enquête sur la drogue. Les 11 demandes ont été appelées. Si l’échange des affidavits se poursuit pour la plupart d’entre eux, les cas de l’ex-ministre Roubina Jadoo-Jaunbocus et celui de l’ancien deputy Speaker de l’Assemblée Me Sanjeev Teeluckdharry ont connu des développements. Alors que la demande de l’ex-ministre franchi l’étape finale, le Senior Attorney, Me Jaykar Gujadhur, se retire et sera remplacé par l’avouée Sharmila Sonah- Ori.

D’autre part, le deuxième assesseur de la commission d’enquête, Ravind Domun, par le biais de son homme de loi, a fait part de sa décision d’objecter à la demande de Me Teeluckdharry pour obtenir l’autorisation de la cour. A l’appel de “pro forma matters” devant le chef juge Keshoe Matadeen ce matin, Me Gujadhur, qui représentait jusqu’ici Roubina Jadoo- Jaunbocus, la première à avoir logé une demande de révision judiciaire, a informé le chef juge de sa décision de se retirer, ne donnant toutefois aucune raison. Il cède la place à l’avouée de Pravind Jugnauth, Me Sharmila Sonah-Ori. La demande de Roubina Jadoo-Jaunbocus étant déjà “in shape”, la date des débats sera fixée par circulaire.

Me Jaykar Gujadhur demeure toutefois l’avoué de Me Raouf Gulbul, qui, lui, a obtenu un renvoi pour produire des affidavits. Ses hommes de loi devront être de retour en cour le 4 février.

A noter que des 11 demandes de “Judicial review” logées pour contester les conclusions du rapport Lam Shang Leen, seul Me Sanjeev Teeluckdharry n’a toujours pas obtenu l’autorisation de la cour. La “notice” a été servie à l’un des assesseurs, Ravind Domun, qui, par le biais de son homme de loi, objecte aussi à la demande de l’avocat parlementaire. Ce dernier s’est heurté à une première objection des représentants de la commission d’enquête sur la drogue avant même d’avoir obtenu l’autorisation de demander une “judicial review”, et ce pour vouloir apporter un changement à sa demande initiale. Ils devront débattre sur ce point.

Dans les autres cas, notamment concernant les avocats Noor Hussenee, Hamid Jagoo, Shameem Hussenbocus, Anupam Kandhai, Vikash Rampoortab ainsi que pour Serge Clair et l’inspecteur Rujub, l’échange des affidavits se poursuit. Les parties concernées devront répondre à certains documents. Les “judicial reviews” seront appelées devant le chef juge le 4 février.

Pour rappel, la commission d’enquête, mise sur pied en juillet 2015, avait débuté ses travaux le 4 novembre de la même année. Son président, Paul Lam Shang Leen, et ses deux assesseurs, Sam Lauthan et Ravind Domun, ont auditionné plus de 150 personnes. Le rapport a été rendu public le 27 juillet 2018. Outre des recommandations et les “findings”, le rapport a notamment cité les noms de 11 avocats et 8 officiers, policiers et garde de prison.