La judokate mauricienne d’origine rodriguaise, Christianne Legentil (-52 kg) est montée hier après-midi sur la plus haute marche du podium lors de la première journée de compétition de l’Africa Judo Open Mauritius (AJOM) au gymnase Pandit Sahadeo à Vacoas. Elle s’est, tenez-vous bien, offert le scalp de l’Écossaise Louise Renicks, médaillée d’or dans cette même catégorie lors des récents Jeux du Commonwealth à Glasgow.
Christianne Legentil n’a fait qu’une bouchée de Louise Renicks hier après-midi sur les tatamis aménagés spécialement pour l’occasion au gymnase Pandit Sahadeo à Vacoas. Tonique, technique, et possédant une rage de vaincre inégalable, celle qui est classée première Africaine de l’International Judo Federation (IJF) World Ranking chez les -52 kg (classement mis à jour le 3 novembre dernier) a pris la mesure de Louise Renicks, grande favorite de la compétition et médaillée d’or des derniers Jeux du Commonwealth. L’Écossaise, âgée de 32 ans et très expérimentée, n’a rien pu faire face à la fougue et la technique irréprochable de la jeune Mauricienne de 22 ans, qui ne s’est pas posé de question pour mater son adversaire du jour.
Aux yeux de tous ceux présents, c’était presque trop facile. Mais la principale concernée, très fair-play, n’est pas de cette avis. « Ce n’était pas facile du tout. Je me suis senti bien et j’ai pratiqué mon judo comme il se doit. Je suis très contente car personnellement, je ne m’attendais pas à décrocher la médaille d’or. C’est pour moi une énorme et agréable surprise. Je me suis donné les moyens et c’est tellement satisfaisant de récolter les fruits de mon dur labeur », indique Christianne Legentil, tout sourire après la cérémonie protocolaire de remises des médailles.
Elle soutient, « J’ai beaucoup travaillé mon mental et je pense qu’aujourd’hui je suis plus solide dans ma tête. C’est ce qui a fait la différence. Je suis beaucoup plus motivée que jamais notamment grâce à mon entraîneur Florian Velici qui m’a beaucoup apporté. C’est grâce à lui que je suis en train de progresser et je tiens à lui témoigner toute ma gratitude. Merci également à la Fédération Mauricienne de judo et disciplines associées (FMJDA), au Comité Olympique Mauricien (COM) et tout spécialement Michael Glover, ma famille et tous ceux qui m’ont soutenue. J’ai également toujours une grande pensée pour les Rodriguais car je suis originaire de cette île ». Christianne Legentil avait par ailleurs une petite gêne au genou qui ne l’a pourtant pas empêché de prendre à défaut son adversaire.