Anom Petrapermal et Priscilla Cherry sont en charge de la sélection nationale tandis que Laval Collet et Marie-Michelle St-Louis travaillent avec les jeunes de la catégorie cadet et minime en vue de la Commission de la Jeunesse et des Sports de l’océan Indien (CJSOI) prévue à Madagascar en août prochain. Ces derniers sont déjà en poste depuis un mois. C’est ce qu’a annoncé Josian Valère, président de la Fédération mauricienne de judo (FMJ) jeudi dernier lors d’un point de presse au Dojo de GRNW. Par ailleurs, les sujets comme les Jeux Olympiques  (JO) concernant Christiane Legentil, les Championnats d’Afrique et les Jeux du Commonwealth entre autres, ont également été abordés.
D’emblée, Josian Valère fait ressortir que ce sont des coaches « talentueux » qui ont été appelés pour encadrer les judokas. C’est Anum Petrapermal qui a fait une longue carrière en judo qui sera à la tête de cette équipe d’encadreur composée de Priscilla Cherry, Laval Collet et Marie-Michelle St Louis tous des anciens champions d’Afrique de judo.  » J’ai confiance en eux car se sont des personnes avec des grandes capacités. Après plusieurs années dans l’ombre,  aujourd’hui, ils ont la chance de s’exprimer au niveau national ».
D’ailleurs, ce dernier veut faire retrouver au judo mauricien sa gloire d’antan, voire des années 90 où le drapeau mauricien flottait sur la scène internationale.  » Il nous faut remonter la pente. Pour y arriver, il nous faut travailler collectivement et il nous faut surtout doubler les efforts à l’entraînement et je peux dire que nous sommes sur la bonne voie. les judokas s’entraînent activement deux fois par jour avec des séances physiques et techniques matin et soir respectivement », explique-t-il.
De son côté, Priscilla Cherry autre figure incontournable du judo ne cache pas non plus sa satisfaction et sa gratitude envers la FMJ et le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS).  » Cela me fait très plaisir que la fédération et le MJS place en moi leur confiance. Je serai responsable de l’équipe féminine. Pour moi, c’est le judo qui doit primer. Et avec notre équipe d’entraîneur, nous avons à coeur de rehausser le niveau et nous avons la capacité de le faire » assure-t-elle. « Nous voulons que le judo mauricien soit tout le temps présent sur la scène africaine comme ce fut le cas dans le passé », a-t-elle conclu.
Parlant d’Afrique, trois de nos meilleurs judokas, à savoir Christiane Legentil et Pascal Laurent qui se préparent à Budapest en Hongrie et Priscilla Morand qui s’entraîne en Suisse, seront en action du 6 au 8 avril à Tunis en Tunisie pour le compte des championnats d’Afrique. Ces derniers seront accompagnés de leur entraîneur Florian Velici et de Josian Valère qui agira en tant que chef de la délégation mauricienne. Par ailleurs, ce dernier assistera également au congrès de l’Union africaine de judo (UAJ) au cours duquel il sera candidat pour le poste de chef de la communication et du protocole. À savoir que la sélection mauricienne a bénéficié du soutien de Dominique Filleul à travers sa marque City Sport en terme d’habillage.
Quelques semaines plus tard, ce sera au tour de Sara Sylva en 57 kg et Annabelle Laprovidence en +78 kg d’entrer en action aux championnats du commonwealth à Port-Elizabeth en Afrique du Sud. Cette compétition se tiendra du 20 au 26 avril.  En ce qui concerne la CJSOI prévue du 31 juillet au 8 août à Madagascar, la FMJ tiendra son épreuve de sélection le 28 avril prochain au Dojo de GRNW pour les cadets et les minimes. Rodrigues sera également de la partie.  » Avec la nouvelle structure mise en place et les encadreurs qui se sont bien installés, la préparation en vue de ces championnats est déjà enclenchée. Je suis sûr qu’on montera sur le podium », affirme Josian Valère.
« Christiane Legentil aux JO c’est presque fait, » a-t-il annoncé également.  » Elle est qualifiée à 95 %. Il lui reste un dernier passage aux championnat d’Afrique pour qu’elle puisse enfin valider son ticket pour les olympiades brésiliennes. Mais elle devra sortir une belle performance pour empêcher la Tunisienne qui est loin derrière et qui représente la seule menace de passer devant elle. » À savoir que Christiane Legentil est actuellement 22e au classement mondial et avant sa blessure elle était au 16e rang. Elle a aussi  remporté une médaille de bronze et une d’Argent à Budapest.