Naseerudin Tengur, qui a comparu à nouveau aux Assises hier dans le cadre du procès qui lui est intenté pour le meurtre de sa tante, Khairooneesa Tengur, a récidivé en proférant des insultes à la juge Gaytree Jugessur-Manna. Il a dû être conduit à l’extérieur de la cour de justice par les officiers de la SSU, le temps qu’il se calme. La même scène s’était produite le 11 janvier dernier quand Naseerudin Tengur avait insulté le juge Benjamin Marie-Joseph.
Le récidiviste notoire Naseerudin Tengur à une nouvelle fois perturbé les Assises lors de sa comparution hier. Après s’en être pris verbalement à la juge Gaytree Jugessur-Manna, les officiers de la SSU l’ont fait sortir de la salle d’audience pour le calmer. Me Assad Peeroo, qui défend les intérêts de Naseerudin Tengur, a présenté ses excuses pour les agissements de son client avant que ce dernier ne reprenne sa place dans le box des accusés. Me Peeroo a par la suite logé une motion en cour demandant que des médecins examinent son client pour déterminer s’il est apte à faire face à un procès. L’affaire a été ajournée au 26 février.
Naseerudin Tengur, qui purge déjà une peine de prison de 40 ans pour le meurtre de Marie Lourdes Collet, une prostituée, est cette fois poursuivi devant les Assises pour le meurtre de sa tante,  Khairoonessa Tengur. Il se retrouve sur les bancs des accusés aux côtés de son complice présumé, Noordally Mohamed. Tous deux ont plaidé non coupables.
Pour rappel, Khairoonessa Tengur a été retrouvée morte le 22 décembre 2008 à son domicile, rue Francis Daubin, à Vallée-des-Prêtres. Selon le rapport du chef du département médico-légal de la police, le Dr Sudesh Kumar Gungadin, le décès de la victime de 58 ans résulte d’une strangulation. Il avait aussi certifié qu’elle avait subi de multiples sévices sexuels et avait été violée. Les côtes de la quinquagénaire avaient également été fracturées. Le vol était le mobile principal du crime.