« Les femmes représentent 50% de la population mondiale. Bann madam, eski zot inn vot bann fam pou fer biblo ou defan drwa bann fam ? » s’est demandée la secrétaire générale du Parti travailliste, Kalyanee Juggoo, lors d’une conférence de presse samedi.

Selon elle, « bann madam bizin sanksionn gouvernman-la » après son rôle, qualifié « d’hypocrite vis-à-vis des femmes ». Elle a ainsi sévèrement critiqué le gouvernement pour la manière dont le banquet donné en l’honneur du prince saoudien, Abdulaziz Bin Saud Bin Naif Bin Abdulaziz Al Saud, lundi dernier à Balaclava, a été organisé, les femmes n’y ayant pas été invitées. « Depi komansman ki sa gouvernman- la finn forme, nou tan linsult enver bann madam. Bizin repete pou fer rapel parski dimounn blie vit. Ravi Rutnah ti klasifie madam kom “femel lisyen”. Tarolah ek so lalang ek so bel istwar damour e osi nou ena lesklav gouvernman, misie Soodhun. Se le pir. Li vinn klasifie enn kominote com prostitie. Se grav ! » a laissé entendre Kalyanee Juggoo, entourée de fidèles du Ptr.

Selon elle, « se plu grav enkor kot ena Sex Discrimination Act kot nou trouve pe viole », avant d’ajouter que l’ancien VPM Soodhun et ses collègues du gouvernement « pe trait bann madam kom enn segon klass citizen ». La secrétaire générale du Ptr au Parlement a aussi annoncé qu’elle adressera une lettre à la Convention of Elimination of All forms of Discrimination against Women (CEDAW) pour « démontrer le vrai visage de ce gouvernement, qui est l’hypocrisie ».

Quant à Stéphanie Anquetil, elle a déploré la présence du Premier ministre, Pravind Jugnauth, à ce dîner. « C’est aberrant ! Et ce n’est pas la première fois que Showkutally Soodhun est méprisant envers les femmes. Lors de la campagne électorale du MSM, les femmes étaient perçues comme importante. Maintenant, elles sont traitées comme des paillassons. »