KAZ’OUT : Du reggae réunionnais avec Kom Zot

À l’île sœur, Kom Zot est considéré comme un groupe historique, le premier à avoir fait du reggae à La Réunion, et à s’y tenir depuis 1991. Invités à se produire lors du festival Kaz’Out, prévu le 4 novembre à L’Aventure du Sucre, Luciano Mabrouck et sa bande s’apprêtent à rencontrer pour la première fois le public mauricien. Une prestation attendue avec impatience, confie le leader de la formation, lors d’un entretien avec Scope.
La signature de Kom Zot est de partager pacifiquement par la musique, mais surtout de conscientiser, lutter, protester et résister. Une force et une dignité forgées au fil des années, que Luciano Mabrouck et son groupe pourront enfin faire découvrir aux Mauriciens. En 25 ans d’existence, Kom Zot n’a jamais eu l’occasion de se produire à Maurice, “non pas que nous ne le voulions pas ou que nous n’y avions pas pensé, mais cela ne s’est jamais fait”, confie le fondateur du groupe. “Quand ça doit se faire, ça se fait finalement. Et je pense que c’est définitivement le bon moment de venir. Surtout que les paroles de nos morceaux sont universelles et porteuses de messages positifs. Je connais les problèmes et les difficultés des Mauriciens et j’ai eu vent des dernières infos de l’actualité. Nos morceaux pourront donc vous toucher.”
Pionnier de la scène reggae réunionnaise, Kom Zot s’est toujours distingué par la qualité de ses textes, généralement écrits en créole, et par ses mélodies efficaces sur une rythmique singulière. Un reggae que le groupe n’a cessé de tirer vers le haut, avec une musique qui respire l’amour, l’amitié, le partage. Joint au téléphone, Luciano Mabrouck confie à Scope : “La route n’a pas été facile mais si nous sommes toujours très demandés, c’est que nous avons un public. Kom Zot a beaucoup lutté pour s’imposer. Je suis fier d’avoir persévéré et d’avoir apporté ma contribution, ma touche locale à cette musique tellement dynamique et qui laisse beaucoup de place à l’improvisation.”

Tyinbo, larg pa !
Depuis son premier album, Rebel Kabare, sorti en 1994 chez Discorama (lʼun des plus importants labels de La Réunion), Kom Zot a tout fait pour faire reconnaître le reggae Made in Réunion. De cette aventure sont nés plusieurs albums : Pélérinaz en 1996, Sweet en 2000, Le meilleur de Kom Zot en 2002, Kom Zot Family - 974 Reggae en 2005, Fé In Zess en 2007, Livication en 2014 et Kom Zot 25 en 2016. La formation a fait les premières parties des plus grands noms du reggae : Lee Perry, Steel Pulse, Culture, Israel Vibration, Lucky Dube. L’une des plus grosses réussites du groupe demeure sa prestation en première partie de la dernière tournée d’Albert Griffiths au sein de The Gladiators, en 2004.
Rendez-vous donc à L’Aventure du Sucre, le samedi 4 novembre, où Kom Zot sera présent sur la main stage du Kaz’Out, de 14h à 15h. Le groupe se produira dans la configuration suivante : Pascal Gaps (batterie), Jamy Pedro (basse), Didier Fock-King (keyboard), Rodolphe Celeste (lead guitar), Thierry Hesler (trompette), Teddy Doris (trombone), Emilie Rivière (chœur) et Luciano Mabrouck (lead chant et guitare rythmique). Ce dernier espère que les festivaliers seront nombreux. “Nous avons hâte de faire partie de cette fête. Nous nous préparons à montrer ce que nous savons faire avec le reggae. En attendant de vous proposer plusieurs nouvelles compositions ou des anciens morceaux, je vous dis : Tyinbo, larg pa ! (Tenez bon, accrochez-vous).”