KIDS UNITED AU J&J AUDITORIUM : Unis pour un concert survolté

Après un concert à l’île sœur samedi soir, c’est avec beaucoup d’énergie qu’Erza, Esteban, Gabriel, Gloria et Nilusi ont fait un détour par Maurice pour tout le bonheur du monde présent au J&J, le dimanche 16 avril. Ils ont conquis un nombreux public, composé majoritairement de jeunes.
Kids United, formation composée de cinq enfants et adolescents âgés de 9 à 17 ans, a été fondée en 2015 à l’initiative de l’UNICEF pour chanter et défendre les droits des enfants. Ils nous l’ont bien démontré en reprenant les plus belles chansons célébrant la paix et l’espoir, dans une ambiance exceptionnelle.
C’est avec une reprise de Laissez-nous chanter de Gold que les cinq membres du groupe, annoncés sur scène par Sandra Mayotte, font tour à tour leur entrée sous les cris d’admiration et les applaudissements de leurs fans mauriciens. Accompagnés de quatre musiciens, ils enchaînent avec On écrit sur les murs, repris en chœur par le public.
Les quatre compagnons remercient le public et laissent ensuite la benjamine du groupe, Gloria, seule sur scène. Du haut de ses 9 ans, elle fait briller tous les yeux, surtout ceux des parents présents dans la salle, avec une reprise émouvante de La vie en rose d’Édith Piaf, chanson avec laquelle elle s’était fait remarquer lors des auditions à l’aveugle de la première édition de The Voice Kids, lorsqu’elle avait fait se retourner tous les membres du jury.

Présence scénique.
Avec une aisance et une présence scénique époustouflante, Gabriel, de retour sur scène, invite le public à se mettre debout et à suivre une chorégraphie en interprétant Tout le bonheur du monde, en compagnie d’Erza et de Nilusi. Les fans ne tiennent plus en place, les sièges se vident et les jeunes se ruent vers les côtés de la scène et dans les couloirs entre les sièges afin de voir de plus près leurs idoles. Esteban arrive sur scène guitare au cou pour interpréter La camisa negra, suivie d’une reprise des grands tubes de l’année 2016 dans un medley qui reprend des titres de Kendji, Adele ou encore Maître Gims.
Le public n’a pas le temps de s’endormir. Gabriel fait une vidéo avec son téléphone et demande à tous ceux présents d’allumer les lumières et les flashs de leurs téléphones, invitant Erza et Nilusi à chanter Éblouie par la nuit de Zaz. Ils enchaînent avec Imagine de John Lennon, Qui a le droit de Patrick Bruel, Sur ma route, Des ricochets, Les liens de l’amitié et L’oiseau et l’enfant, tout en arrivant à monter dans les aigus pour certaines chansons avec une facilité déconcertante.

Fraîcheur et enthousiasme.
Esteban et Gabriel surprennent le public en sautant dans la foule, faisant un tour de salle pour serrer quelques mains des fans et regagner la scène pour laisser la place à Erza, qui impressionne par sa voix puissante et son timbre hors du commun avec une reprise de Chandelier de Sia.
Ils reviennent tous sur scène pour interpréter des chansons des films Disney, telles que Je voudrais déjà être roi (Le roi lion), L’Air du vent (Pocahontas) et Libérée Délivrée (La reine des neiges), entre autres. Le devant de la scène se remplit d’ados et d’enfants invités par Esteban et Gabriel, qui terminent le show en compagnie des autres membres du groupe, avec Uptown Funk de Bruno Mars et Happy de Pharrell Williams. Ils en profitent pour signer des autographes sur les affiches et les tickets d’entrée brandis par les fans.
Ce concert plein de fraîcheur, d’enthousiasme et de joie, organisé par GL Events, qui a fait salle comble, a rassemblé une diversité culturelle, dans la salle comme sur scène. Après le spectacle, la sécurité aura eu un peu de mal à faire sortir les petits chanteurs du bâtiment pour regagner leur véhicule, un groupe d’enfants s’étant massé devant la porte de sortie des artistes avec l’espoir de se faire prendre en photo avec leurs idoles.