KOMIKO: Le phénomène Fami Pa Kontan

Les Komiko ont trouvé la poule aux œufs d’or à travers Fami Pa Kontan. Avec trois spectacles sortis en huit mois, la saga a attiré la foule à chaque représentation. Le troisième tome est actuellement en représentation et le sera pour quelque temps encore. Les DVD des deux premiers spectacles se vendent comme des petits pains.
Dès le premier spectacle, le succès a été au rendez-vous. La popularité de la saga n’a fait que croître avec le deuxième et le troisième. Si on considère que les trois ont été écrits en moins de six mois, on ne peut que saluer bien bas la troupe.
Il faut dire que les Komiko ont mis toutes les chances de leur côté, avant même la première représentation. “Nous avons mené une bonne campagne publicitaire à la radio et je pense que cela a largement contribué à attirer les gens dès le début”, soutient Miselaine Duval.
La curiosité s’est vite transformée en hilarité. Les Komiko ont livré un spectacle de qualité dont ils ont le secret, avec des répliques tordantes et des situations cocasses à volonté. Le bouche à oreille a bien fonctionné par la suite puisque la troupe a fait salle comble très souvent, pour les trois pièces. “Les gens y reconnaissent quelque part la réalité de notre société. À mon avis, ils sont attirés par les personnages, qui sont à la fois drôles et attachants”, souligne Miselaine Duval.
Dès le départ, Miselaine Duval avait en tête de donner une suite à la première pièce. La grande demande exercée par le public a fait le reste. “Je me souviens qu’après le premier Fami Pa Kontan, les gens voulaient savoir quand il y aurait une suite. Le public nous a beaucoup encouragés.”
Miselaine Duval a commencé l’écriture de la deuxième pièce alors que les Komiko donnaient toujours des représentations du premier spectacle. Même chose pour le troisième.
Ceux qui ont manqué le train peuvent se rattraper en visionnant les DVD des deux premiers opus, qui sont en vente au Kafét@. Le troisième devrait être disponible bientôt.

Fami Pa Kontan 1
François et Marie-Clarence viennent de se marier malgré les réticences de la mère de la nouvelle mariée, Marie-Jeanne. Le lendemain de la cérémonie, celle-ci débarque de France avec l’idée de briser cette union. S’ensuit une série de tentatives verbales de raisonner Marie-Clarence, qui se révèlent vaines. Arnaud et Vivian, respectivement le père et l’oncle de François, entrent alors en conflit avec Marie-Jeanne…
Fami Pa Kontan 2
Nous nous retrouvons trois mois après le mariage. Marie-Jeanne tente désespérément de briser le mariage de sa fille. Elle utilise cette fois les grands moyens. Elle fait venir de France l’ami d’enfance de Marie-Clarence, avec l’espoir qu’il la séduise. Agacée par les mauvais tours de sa mère et pas habituée à ce que toute la famille se mêle de ses affaires, la jeune femme décide de disparaître pour respirer un peu. Pendant une bonne partie de la pièce, François François est à la recherche de sa dulcinée…
Fami Pa Kontan 3
Alors que dans les deux premières pièces, Marie-Jeanne faisait des pieds et des mains pour que sa fille quitte son mari, tout bascule dans la troisième. L’amour naissant entre Marie-Jeanne et Arnaud, qui n’est autre que le père de François François, se concrétise en mariage. Nous sommes à la veille de l’union, mais François et Marie-Clarence tentent de mettre des bâtons dans les roues du nouveau couple, aidés par l’oncle Vivian. Marie-Clarence rend ainsi la politesse à sa mère, en faisant venir son papa, dans l’espoir que ce dernier reconquiert sa mère. De son côté, Vivian ramène l’ex-épouse d’Arnaud, qui est pour le moins aguicheuse…

Les personnages récurrents
François François
Personnel principal de la saga, François François est interprété par Alexandre Martin. Garçon tranquille et sans histoire, c’est un personnage très attachant mais qui n’est pas avare de répliques tueuses. Il est très proche de son papa, qui l’a élevé seul. Il n’aime cependant pas qu’on lui marche sur les pieds. Très amoureux de sa belle, c’est un François mort d’inquiétude qu’on retrouve dans le deuxième opus et qui fait tout ce qui est en son pouvoir pour la retrouver.
Oncle Vivian
Wesley Duval incarne Vivian François. Sans doute le personnage le plus drôle de la saga, ce dernier est un vrai boute-en-train. Chacune de ses répliques est cinglante. Sa bouteille de whisky ne le quitte pas et il ne rate jamais une occasion de la regarder avec envie. Son sentiment de répulsion envers la gent féminine est exacerbé par la mainmise exercée par sa future belle-sœur sur son frère Arnaud. C’est également lui qui a trouvé la merveilleuse idée de prénommer son neveu François, ce qui donne François François.
Marie-Jeanne
Dans le rôle de la briseuse de ménage : Miselaine Duval. Son personnage, Marie-Jeanne, est la belle-mère de François François. Mauricienne établie en France et mariée à un Français, puis divorcée, elle n’a qu’une idée en tête dans les deux premières pièces : briser l’union entre sa fille et François François. Sa fille étant Française, elle ne supporte pas de la voir aux bras d’un Mauricien. Imbue de sa personne, elle dénigre à tout va et ne cesse de menacer tout son monde dans les trois spectacles.
Arnaud François
Arnaud François, interprété par Didier Anthony, est le portrait type du père aimant. Ayant élevé seul son fils, il est très lié à ce dernier et est capable de tout pour qu’il soit heureux. Sympa avec tout le monde, il peut cependant devenir très méchant si on essaye de lui marcher sur les pieds, exception faite lorsqu’il tombe amoureux de Marie-Jeanne. Celle-ci le mène par le bout du nez. Ne maîtrisant pas bien le français, il a toutes les peines du monde à se faire comprendre lorsqu’il tente de parler la langue de Molière.
Marie-Clarence
Le personnage de Marie-Clarence, la jeune mariée, a été interprété par deux comédiennes. Dans la première pièce, c’est Sandy Allarakh, française d’origine mauricienne, qui campait ce rôle. Dans le troisième opus, c’est Olivia Descroizilles qui interprète Marie-Clarence. Notons que le personnage n’est pas présent dans Fami Pa Kontan 2, pièce dans laquelle elle a prétendument fugué. On n’entend que le son de sa voix à travers un message enregistré. Très amoureuse de son François, elle n’hésite pas à tenir tête à sa mère pour défendre son mari.