Les Komiko ont trouvé la poule aux oeufs d’or à travers Fami Pa Kontan. Avec trois spectacles sortis en huit mois, la saga a attiré la foule à chaque représentation. Le troisième tome est actuellement en représentation et le sera pour quelque temps encore. Les DVD des deux premiers spectacles se vendent comme des petits pains.
Dès le premier spectacle, le succès a été au rendez-vous. La popularité de la saga n’a fait que croître avec le deuxième et le troisième. Si on considère que les trois ont été écrits en moins de six mois, on ne peut que saluer bien bas la troupe.
Il faut dire que les Komiko ont mis toutes les chances de leur côté, avant même la première représentation. “Nous avons mené une bonne campagne publicitaire à la radio et je pense que cela a largement contribué à attirer les gens dès le début”, soutient Miselaine Duval.
La curiosité s’est vite transformée en hilarité. Les Komiko ont livré un spectacle de qualité dont ils ont le secret, avec des répliques tordantes et des situations cocasses à volonté. Le bouche à oreille a bien fonctionné par la suite puisque la troupe a fait salle comble très souvent, pour les trois pièces. “Les gens y reconnaissent quelque part la réalité de notre société. À mon avis, ils sont attirés par les personnages, qui sont à la fois drôles et attachants”, souligne Miselaine Duval.
Dès le départ, Miselaine Duval avait en tête de donner une suite à la première pièce. La grande demande exercée par le public a fait le reste. “Je me souviens qu’après le premier Fami Pa Kontan, les gens voulaient savoir quand il y aurait une suite. Le public nous a beaucoup encouragés.”
Miselaine Duval a commencé l’écriture de la deuxième pièce alors que les Komiko donnaient toujours des représentations du premier spectacle. Même chose pour le troisième.
Ceux qui ont manqué le train peuvent se rattraper en visionnant les DVD des deux premiers opus, qui sont en vente au Kafét@. Le troisième devrait être disponible bientôt.