Avocat et analyste politique, diplômé en Sciences politiques, Kris Valaydon estime que la décision d’un gouvernement d’ajourner les travaux parlementaires est la conséquence d’un système « où il y a absence de séparation des pouvoirs entre l’exécutif et le législatif ». Il se permet de poser la question si « avec la domination de l’exécutif, le parlement est-il nécessaire ? » L’ancien Assistant Clerk à l’Assemblée nationale, qui a par ailleurs été haut fonctionnaire aux Nations unies, se prononce aussi sur la retransmission en direct des travaux parlementaires, sur le comportement des députés, et souligne que « lire un discours lors des débats au parlement est en violation avec les Standing Orders ». Quant à la ligne de crédit de Rs 18 milliards obtenue de l’Inde, l’auteur politique se dit d’avis que « tout argent qu’on prend d’un autre pays nous fait perdre un peu de notre souveraineté ».