Elle est toujours sous le coup de l’émotion depuis qu’elle a remporté la couronne de Miss Mauritius. C’est à Rivière du Poste que Scope a rencontré Kushboo Ramnawaj. Détentrice d’un degré en Chemical Engineering, la jeune femme de 24 ans retient à peine ses larmes de bonheur tellement elle est comblée et heureuse de vivre cette nouvelle expérience. Loin d’être intimidée par ce titre et les responsabilités qui lui seront confiées, la grande gagnante compte se donner à fond pour laisser une trace de son parcours, avec plein de projets en vue.
Son retour, dimanche dernier à Rivière du Poste, a été des plus grandioses. Un défilé l’a accueillie dans le village. Petits et grands sont venus l’acclamer et la féliciter. “J’ai fait le bon choix en me présentant au concours Miss Mauritius. Après une semaine chargée et la soirée de samedi, j’avais hâte de retrouver mes parents. Je pensais pouvoir me poser et reprendre mes esprits, tellement ces derniers jours ont été riches en émotions. Quand j’ai vu tous ces gens, je n’ai pu retenir mes larmes. J’ai compris que j’avais franchi une étape importante dans ma vie, que ce titre a un sens et que je dois être à la hauteur de toute la population”, confie Kushboo Ramnawaj.
Au premier abord, Kushboo, Yannah pour les intimes, donne l’impression d’être timide et réservée. Mais on se rend vite compte que la jeune femme est dotée d’une force de caractère, d’une confiance en elle et d’une détermination à assumer son titre. Elle annonce déjà la couleur : être Miss Mauritius ne se résume pas à porter une couronne et une écharpe. “J’ai remporté ce titre parce que j’ai des capacités. Même si j’ai été surprise de me retrouver sur les plus hautes marches du podium, il me faut être franche : je me suis lancée pour gagner. Nous étions douze finalistes et chacune était là pour gagner. Loin de n’être qu’une compétition, Miss Mauritius est surtout un rêve que j’ai pu accomplir, et j’en suis fière. Les autres Miss n’ont pas démérité. C’est pour elles, pour mes parents et tous ceux qui ont cru en moi et qui m’ont encouragée que je compte être à la hauteur.”