KYOKUSHINKAI — 19TH NATIONAL KNOCKDOWN TOURNAMENT AND OPEN AMBASSADOR OF JAPAN CUP : Ozeer et Khatib spectaculaires

Une fois n'est pas coutume, les combattants mauriciens se sont mesurés à un plateau relevé pour le traditionnel knockdown tournament 2017. La compétition qui a été organisée dimanche dernier au stade France Martin à les salines par la Kyokushinkai Martial Arts Federation (KMAF), en collaboration avec la municipalité de Port-Louis et, pour la première fois, l'ambassade du Japon à Maurice, était animée, en effet, par plus d'une centaine de participants, petits et grands, dont trois Sud-Africains, un indonésien et quatre Indiens. Une première ! Et cette année, c'est le maître japonais, Yasukazu Koi, 5e Dan de karaté et Directeur exécutif de la World Kyokushinkai Organisation qui a supervisé l'événement.
Comme à leur habitude, les locaux ont fait montre de leurs capacités. Dans la catégorie open, Zakariyya Ozeer s'est distingué en prenant le meilleur de Fadil Karrimboccus. La troisième place est allée à Rajiv Bhoynub, vainqueur de la Port-Louis Cup en mai dernier. En féminin, Zainab Khatib a été égale à elle-même. Très expérimentée, elle a su se démarquer des autres concurrentes et s'est imposée en battant en finale Nabiihah Sattar. Alors qu'Aisha Morad n'a pu faire mieux que troisième.
Ozeer et Khatib étaient de loin, les athlètes les plus impressionnants de leur catégorie, voire même, de la compétition. « Les participants de chaque catégorie ont montré une amélioration dans leur performance. Beaucoup de combats ont effectivement pris fin avec Wazari et Ippon. Shihan Yasukazu Koi était impressionné par ceux qui ont appliqué les techniques qu'il a enseignées pendant le séminaire - par exemple, par le champion de l'épreuve, Zakariyya Ozeer, qui a remporté son premier combat par Ippon. Zainab Khatib n'a pas manqué non plus de faire montre de son talent. Ils ont tous deux été les plus en vue de cette compétition. D'ailleurs, ils conservent leur titre de champion pour la quatrième année consécutive. Après tout, ces derniers avaient cet objectif en ligne de mire et ont travaillé pour être au sommet de leur art », fait ressortir le président de la KMAF, Aslum Jeewa dans son rapport.
Chez les seniors, le sacre est allé à Kelvin Ho Kin. Ce dernier ne fait que monter en puissance depuis l'année dernière. Hakim Lallmamode et Dharmarajen Chinnasamy ont terminé respectivement sur la deuxième et troisième marche du podium. Alexia Gourel de Saint-Pern dans la catégorie junior n'a laissé aucune chance à ses adversaires, notamment en s'imposant face à Noémie Beergah dans le combat final.
Le prix du meilleur technicien a été décerné à Kaylin Claudine Stubbs de l'Afrique du Sud, celui du most promising athlete à Maahir Hosany, alors que l'Indonésien Fauzan Salam Nizar a été récompensé pour sa combativité.
 


Les résultats:
Masculin
 Open : 1. Zakariyya Ozeer 2. Fadil Karrimboccus 3. Rajeev Bhoynub
Seniors : 1. Kelvin Ho Kin 2. Hakim Lallmamode 3. Dharmarajen Chinnasamy
Espoirs : 1. Irfaan Emrith 2. Ishfaaq Elaheebux 3. Naail Jamalsah
Cadets : 1. Riyhaan Mahamoodally 2. Aftaab Seenath 3. Roman Nakhuda
Minimes : 1. Oumar Ramjany 2. Samuel Hansrod 3. Hussein Vavra
Benjamins : 1. Ahyan Khodabux 2. Hamzah Lallmamode 3. Adishannkaran Chedumbarrum Pillay
Poussins : 1. Joachim de St Pern 2. Alyosha Nakhuda 3. Yudheer Roy
 
Féminin
Open : 1. Zainab Khatib 2. Nabiihah Sattar 3. Aisha Morad
Juniors : 1. Alexia Gourel de St Pern 2. Noémie Beergah 3. Sanaa Baichoo
Cadettes : 1. Maariyah Toorawa 2. Samiyah Kala 3. Swaffiyah Ruhomatally
Minimes : 1. Nariyah Kurmoo 2. Raina Tulsidas 3. Maariyah Damree
Benjamines : 1. Kenza Hansrod 2. Aliyah Suffee 3. Aliza Affeejee
 
Meilleur technicien : Kaylin Claudine Stubbs (Afrique du Sud)
Best Spirited Fighter : Fauzan Salam Nizar (Indonésie)
Most Promising Athlete : Maahir Hosany