Le 10 décembre 2014, au son de Vire mam, les électeurs votaient pour le changement. Désireux d’en finir avec le règne de Ramgoolam, la majorité des Mauriciens choisissent le retour de SAJ à la tête du pays. Ils sont nombreux ceux qui aspiraient à une amélioration de leur qualité de vie et à une remise en ordre des affaires du pays.
En une année, les décisions gouvernementales ont provoqué des bouleversements, sans que la satisfaction soit vraiment de mise. Dans certains milieux, la grogne n’arrête pas de se faire entendre.
Au moment où l’Alliance Lepep se prépare pour ce premier anniversaire, nous avons sollicité des personnalités engagées et des citoyens pour les voeux de circonstance.