— Éta Ti-Louis, ki position my friend ? Hé mo trouvé to en forme. Sirman to éna enn bon zafer pou dimanche…
— Sa zafer ki to pé pensé-la, sa mo péna. Par contre, pou éna enn bon joke de fin de saison pou toi.
— Ti-Louis, mo pé rode kado l’année, to pé koz joke ar moi.
— Pou kado to pou bizin alle guet Ti-Praveen. Par contre, to konn l’enquête Sergent Garcia.
— Oui do, sa zafer dans Cuerepipe la. Tann dire li ti pou vinn ar preuve ek témoins. Ki finn arrivé ?
— Écoute sa, tann dire li vinn devant bann missyé-la et bannla dire li : où est votre témoin ?
— Témoin ti derrière la porte ?
—     Non ta, Sergent Garcia dire ki li pé garde lékor Nuvind. Comme dirait l’autre… d’Italie.
— Ki Ti-Louis, Nuvind fin, mort ?
— Non, non, non, ta ! Il est le garde du corps de Nuvind.
— Ti-Louis, extra sa, même si li péna l’argent et coffre-fort, li ankor éna garde du corps.
— Pas fini, bann misyé-la dire kan li kapav vini. Sergent Garcia dire : Bonhomme, il sera présent mardi. Pas dimanche car il a des réunions. Mais mardi il sera là.
— Ti-Louis, bannla pas finn dimann li, mais si li pas vini ki pour fer ?
— Fini pose la question. Li dire : Bonhomme, s’il ne vient pas, je n’y peux rien. Ce sera comme la première fois.
— Ki garde lékor Nuvind ti déjà fer l’objet d’une enquête ?
— Éta, to fini blié l’enquête lors so ancien patron ?!
— Ah oui, mo rappel sa l’enquête-la. Mo bien croire pas finn éna naryé. Aucune sanction.
— Samem sa, to comprend vite.
— Ti-Louis, attention, mo tann dire ki sa fois-la pas pou passe koumsa. Sa coup-la… li pou paye pou tous les deux.