L’ETAT DES SEYCHELLES DOIT RENDRE DES COMPTES: « Un mensonge répété plusieurs fois peut devenir une vérité... »

Si l'on comptait sur la conférence de presse de la police des Seychelles pour répondre aux questions fondamentales posées par la mort suspecte de Harmon Chellen il n’en a rien été, et l’on n’a pu qu’être consterné devant les contradictions dont il a été fait état. Mais peut-on alors compter sur le gouvernement mauricien pour s'engager résolument aux côtés d'un de ses citoyens ? Jusqu'ici nous n'avons entendu que les sempiternelles banalités diplomatiques du type « nous en évoquerons le cas avec ...' »
L'Etat Seychellois devra une fois pour toutes comprendre que le monde de 2014 n'est plus celui des années 70/80 quand un Etat totalitaire pouvait encore sévir en toute impunité.  Aujourd’hui un seul clic de souris peut ruiner la réputation d’un pays qui se retrouverait alors au rang d’Etat-voyou, même s’il s’agit d’une île à vocation touristique...
Notre premier article dans la page Forum du Mauricien nous a valu de nombreuses réponses de Seychellois aussi bien dans leur pays qu’en exil en Australie, à Paris, à Londres ou ailleurs. Ils n'ont pas hésité à avancer des noms et des dates quant aux méthodes très particulières de la police seychelloise. Voici un témoignage parmi tant d'autres :
''Sir, my family has suffered terribly under this regime. My uncle, Hassan Ali Umarji, a well known businessman in Seychelles, disappeared in August 1977 leaving behind his wife and children. We all had to leave the Seychelles to seek political asylum in the UK back in the 1980's.''
DIS-MOI compile actuellement une liste de tous ces citoyens persécutés au cours des dernières décennies ;
Notre enquête se poursuit et la vérité devra se faire tôt ou tard. Si le médecin légiste mauricien confirme que Harmon Chellen est bien mort noyé/asphyxié, il ne peut  dire si Chellen est sorti du poste de police conscient ou inconscient puisque même les policiers qui en avaient la charge semblent l'ignorer ! En tout cas nous attendons avec impatience que la prochaine conférence de presse de la police seychelloise nous révèle comment  M..Chellen a pu « s'evader » pour « se suicider » dans deux pieds d'eau !
Quand on ne peut expliquer l'inexplicable se taire est toujours la meilleure option...


Commentaires

Quand on ne peut expliquer l'inexplicable se taire est toujours la meilleure option...bien dit

Dans place ti avoye ene avocat ,c ene medecin legiste Mauricien ki ti bizin alle assisté autopsie!!!!