THE L’EXPRESS TURF TROPHY : Everest, cette fois la bonne ?

L’épreuve phare de ce samedi nous propose un champ relativement moyen avec aucun des partants engagés n’ayant goûté à la victoire cette saison. Le Mauritius Turf Club a voulu apporter cette innovation dans le but de donner aux propriétaires de ces chevaux qui n’ont pu briller à un échelon supérieur la chance de rentabiliser un tant soit peu leurs investissements. C’est l’entraînement Gilbert Rousset qui semble le mieux placé avec deux représentants, Recall To Life et Everest. On fait du gris notre vainqueur, car nous estimons qu’il a une belle occasion de renouer avec le succès.
Everest, il faut le rappeler, n’avait pas été judicieusement piloté à sa dernière tentative. Rye Joorawon, à qui il était associé ce jour-là, avait lancé la course sur des bases élevées sans raison apparente. À l’arrivée, Ready To Attack, qui a par la suite remporté la Coupe d’Or, n’avait fait qu’une bouchée de lui. Si on part du principe qu’il aurait mieux tenu sa partie s’il avait démarré sur des bases plus raisonnables, Everest se pose comme un sérieux prétendant à la victoire dans ce lot. Le seul hic à son sujet, c’est que le gris est un véritable one-pacer. Pour mettre toutes les chances de son côté, Pravesh Horil pourrait le lancer de loin. Il reste notre favori pour la victoire.
Toujours du côté de Gilbert Rousset, Recall To Life n’a pas encore dit son dernier mot. On ne doit pas le juger sur sa dernière course car il avait du mal à suivre le rythme. Le hongre bai brun nous a habitués à mieux et sa course référence reste celle dans le Barbé en juillet dernier, lorsqu’il avait bien conclu malgré le fait de n’avoir pas eu une fin de course limpide. Recall To Life est de loin le meilleur finisseur du lot et sur la valeur intrinsèque, il a largement la pointure d’un tel engagement.
Placé au numéro 3, Captain Magpie aura pour lui de s’élancer à l’intérieur des représentants de Gilbert Rousset. Ce cheval a trouvé la compétition beaucoup plus rude cette saison après pourtant un parcours 2016 exceptionnel qui l’a vu aligner cinq victoires de rang. On trouve que c’est lui qui dirigera les opérations et dans ces conditions, si on se base sur course dans le Barbé où il avait fini à moins de 3L de Tandragee, il ne peut-être éliminé, surtout s’il parvient à réduire la course au maximum.
À l’image de Captain Magpie, Sir Earl Grey court toujours après ses premiers lauriers 2017, lui qui a pourtant connu une saison faste un an plus tôt. Son entourage a voulu profiter de cette course à conditions, surtout qu’il portera un léger handicap. Il est placé au numéro 2 dans les stalles de départ et, au départ, il n’aura qu’à se soucier de Memphis Mafia, qui se trouve à son intérieur. S’il parvient à clear l’élève de Ricky Maingard dans la partie initiale, il devrait avoir un parcours en or. On aurait tort de le sous-estimer.
Memphis Mafia, justement, a été méconnaissable la dernière fois, alors qu’une sortie plus tôt il avait bien tenu sa partie face à Pierneef. Il est placé à la corde, ce qui est un avantage certain. Le pensionnaire de Ricky Maingard a remporté sa seule victoire à Maurice sur le parcours du jour et ce, de bout en bout, mais on trouve qu’il n’est pas plus véloce que Captain Magpie. Ce qui fait qu’il jouera sa chance au finish. Vu qu’il retrouve Rye Joorawon, on se doit de lui accorder une chance.
Candy Rock nous revient après sa discrète prestation derrière Seven Fountains lors de la 27e journée. La course référence de ce cheval reste sa 2e place derrière Ready To Attack, qui l’avait relégué à moins d’une longueur sur le parcours du jour. C’est la première fois qu’il aura un si léger handicap sur le dos et uniquement sur la base de cette performance, on se doit de lui accorder une chance d’outsider vu qu'il n’est pas un coursier dénué de moyens.
Quant à Thrust et Sheer Trouble, leur tâche ne s’annonce, sur le papier, guère aisée. Le premier a couru en léger progrès, mais les 1500m pourraient s’avérer trop longs pour ses réelles aptitudes. Quant à Sheer Trouble, il est toujours à la recherche de ses marques au Champ de Mars. Dans ce lot moyen, son entourage s’attend qu’il montre enfin le bout du nez.