L’hôtel Le Canonnier veut surprendre sa clientèle à travers ses créations pour la fête de Pâques. Ajay Kurnauth et trois autres pâtissiers sont réunis depuis mardi pour créer des oeufs de Pâques géants. Et le résultat est plutôt réussi. Dimanche, le plus bel oeuf sera récompensé.
Dans une des ailes du restaurant de l’hôtel Le Canonnier, Ajay Kurnauth et ses amis travaillent sur la conception de pâtisseries géantes en chocolat à l’occasion de la Pâques. Le lapin, le mouton et les poules constituent les formes qui agrémenteront le thème de “La Forêt”. À travers cette initiative, les clients de l’hôtel découvriront leur créativité.
Sur la table de travail, le chocolat règne en maître. Travaillé dans un bloc solide, il prend la forme d’un oeuf géant. De ses mains habiles enduites de chocolat noir, Ajay joue avec les formes qui agrémenteront l’oeuf. Des feuilles vertes recouvertes d’une touche de colorant ressortent de la noirceur du chocolat. Ici, le chocolat ne se limite pas à une simple gourmandise : il devient l’élément clé de la sculpture, qui se forme petit à petit.
L’odeur qui en émane titille les narines et se révèle un délice pour les sens. Les effluves du chocolat dégagent une sensation de bien-être. « C’est un art de devenir maître chocolatier », laisse entendre Ajay Kurnauth. À la vue de ses oeuvres gourmandes, on ne peut le contredire. Dès lors, Pravesh et Shivan ses collègues de travail acquiescent. « Il faut une température de 35°C pour produire la pâte. Il faut ensuite la faire refroidir avant de la réchauffer pour atteindre les 32°C pour permettre aux molécules de beurre de se mélanger aux molécules de cacao », explique Shivan.
« Pour le résultat final, il faut avoir des techniques de collage, car toute la matière est en chocolat », précise Pravesh. L’art du chocolat fascine à tel point que les chocolatiers se sont exercés à mettre au point diverses techniques qui allient à la fois le goût et la présentation. « Pour le client, tout notre travail reposera sur l’effet visuel et sur le goût. On joue aussi beaucoup sur la texture, les couleurs. Dépendant du pays où on est, on peut aussi marier le chocolat avec les fruits de saison. » En attendant le grand concours de dimanche, voici quelques instantanés de cette préparation chocolatée… Joyeuses Pâques ?!