L’Ombudsperson pour les enfants, Rita Venkatasawmy, a annoncé récemment son intention de préparer un rapport exclusif sur la situation des droits de l’enfant rodriguais, lequel sera soumis prochainement aux Nations unies. Tous les cinq ans, Maurice est en effet tenue de soumettre un rapport aux Nations unies sur la situation des droits de l’enfant de la République. Rita Venkatasawmy a aussi émis l’idée qu’un représentant de Rodrigues participe à la prochaine rencontre sur les droits de l’enfant à Genève. L’annonce a été faite lors d’un atelier de travail dans le cadre de la première mission de l’Ombudsperson à Rodrigues visant à promouvoir les droits des enfants les 22 et 23 mars derniers au Centre François Thévaux, à Saint-Gabriel, Rodrigues.
L’objectif de cet atelier de travail était de renforcer la capacité des parties prenantes, dont les représentants d’Ong et du gouvernement, sur la promotion des droits de l’enfant à Rodrigues. Suite à cet atelier, les partenaires rodriguais devront soumettre un rapport complet à l’Ombudsperson pour les enfants, Rita Venkatasawmy. Ce rapport sera ensuite intégré dans le rapport national, qui sera soumis par la suite aux Nations unies.
S’adressant aux participants, Rita Venkatasawmy a souligné qu’en tant qu’Ombudsperson, sa priorité à travers cet atelier est de doter les partenaires des capacités nécessaires pour qu’ils puissent évaluer le travail des institutions travaillant avec des enfants, et ce en vue de rédiger un rapport. « Il est important que Rodrigues participe pleinement dans le processus de “reporting”. Il faut mettre les choses dans leur contexte. Rodrigues est aux Rodriguais. Ces derniers doivent être parties prenantes de son développement », a-t-elle déclaré.
Rita Venkatasawmy est d’avis que les jeunes ont également leur place dans la société. Elle a fait mention d’un réseau de jeunes ambassadeurs issus de différentes composantes de la République. Il s’agit des jeunes ambassadeurs d’origine chagossienne et agaléenne, à l’exception de Rodrigues, qui n’ont pas encore de représentant. Elle aura une rencontre avec les jeunes de l’île en vue d’avoir un jeune qui sera l’ambassadeur de l’île sur ce réseau. Le bureau de l’Ombudsperson prévoit d’organiser des campagnes de sensibilisation afin de former et d’informer davantage les parties prenantes sur les droits de l’enfant.