photo illustration

L’indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a dévissé de 2,84% jeudi à la clôture, tombant à son plus bas en près de 15 mois, victime d’un regain du yen et de la volonté de la Fed d’augmenter encore ses taux l’an prochain malgré une conjoncture incertaine.

Le Nikkei des 225 vedettes a perdu 595,34 points à 20.392,958 points. Il a cédé environ 16% depuis le début de l’année.

Wall Street a terminé en forte baisse mercredi, les investisseurs estimant que le ton employé par la Banque centrale américaine après une hausse de ses taux et un abaissement de ses perspectives pour l’an prochain n’était pas assez conciliant.