Dès l’entrée en lice des chevaux de l’élite, on se retrouve avec une carte très compétitive où les vainqueurs possibles sont nombreux. Après analyse, on trouve que le quarté gagnant sera composé de Polar Royale, Bulsara, Love Struck et Francois Bernardus.
On a donné l’avantage de peu à Polar Royale qui reste sur une remarquable victoire, avec à la clé un excellent chrono sur 1400m. Certes, la lice est à 3.75M cette fois et le parcours allongé de 100m. Il faudra aussi tenir en ligne de compte sa ligne quelconque qui pourrait lui rendre la tâche plus difficile. Ce sera alors à Derreck David de se montrer bien inspiré, lui qui est nettement passé à côté de la plaque dernièrement. Il n’est pas exclu que ce soit lui qui dirige les opérations en l’absence d’un vrai meneur.
Bulsara, le « vieux compétiteur », revient à la charge après un repos. Ce qui devrait lui être profitable. Il a été entraîné avec soin et on sait que son entraîneur saura choisir ses courses pour le garder le plus longtemps possible à son meilleur niveau. On le sait aussi capable de bien faire sur sa fraîcheur et il demeure aussi l’un des meilleurs finisseurs du lot.
Love Struck s’est manifesté fin 2014 pour accrocher la Coupe d’or à son palmarès. Sur ce qu’on a pu voir à l’entraînement, l’alezan est monté en puissance ces dernières semaines. Il avait été décidé d’inclure la participation de Valere, mais cela n’a pas été possible. Love Struck peut faire sans a condition de pouvoir bénéficier d’un bon rythme.
Francois Bernardus n’a pas mal fait à sa reprise. Comme son dernier vainqueur, Polar Royale, a été pénalisé au poids, il n’y plus que 1.5 kg de différence entre les deux. Ce changement de données peut être suffisant pour que le représentant de Vincent Allet retourne la situation en sa faveur. Il devrait aussi être dans une excellente position dans la partie initiale.
On devrait peut-être ajoindre le nouveau One Cool Dude parmi les possibilités. Ce cheval possède de la classe, il n’y pas de doute. Il a donné satisfaction à l’entraînement et semble être sur la bonne voie. Mais on croit savoir que la Duchesse pourrait être son vrai objectif en ce début de saison. Il pourrait ainsi se contenter d’une place pour une première au Champ de Mars.
Patrick Merven aligne deux représentants. Le jockey Darryl Holland, remplaçant de dernière minute de Cédric Ségéon qui purge depuis hier soir sa suspension de 6 semaines, sera en selle sur Liquid Motion qui reste capable de se hisser au niveau des meilleurs à l’occasion. On lui préfère légèrement Skippyjon Jones au niveau de la condition physique alors que le parcours plaide en sa faveur.
Des autres engagés, on trouve qu’ils pourront difficilement tirer leur épingle du jeu et ce sera une surprise de voir l’un d’eux émerger au bout de la ligne droite finale.