Rs 36 millions. Telle est la somme déboursée par la Development Bank of Mauritius (DBM) en guise de ligne de crédit mise sur pied pour aider les petits planteurs à redémarrer leur production. Annonce faite par le ministre de l’Agro-industrie, Mahen Seeruttun, à l’inauguration du Young Entrepreneurs Sheltered Farming Park, à Plaine- Magnien, le 4 avril dernier.

Mahen Seeruttun devait faire ressortir que la communauté des planteurs « vit des moments difficiles depuis le début de l’année », et ce « en raison du changement climatique, des grosses averses et du passage du cyclone Berguitta » sur Maurice en janvier. Il rap- pelle que l’État a déboursé Rs 14 millions pour accorder une compensation aux planteurs dont les légumes ont été endommagés par les grosses averses. « Le gouvernement, en particulier le Premier ministre, a toujours apporté son soutien aux petits planteurs. Outre les compensations offertes, les planteurs ont bénéficié des semences et de fertilisants gratuitement. Le gouvernement a également mis en place une ligne de crédit afin que les planteurs puissent emprunter de l’argent pour redémarrer leur culture vivrière.

D’ailleurs, à ce jour, la DBM a déboursé Rs 36 millions pour les petits planteurs », avance Mahen Seeruttun.

Avec les grosses averses qui s’abattent sur le pays, la situation par rapport à la culture vivrière inquiète en effet toujours les petits planteurs. Selon le président de la Small Planters’ Association, certains planteurs perdent toujours la moitié de leur production. « Le climat n’est pas favorable. Tantôt la forte chaleur et tantôt les grosses averses. Avec les récentes grosses pluies, les planteurs ne peuvent s’attendre à récolter 100% de leur production », dit-il.