Brandon Louis

La police des Jeux s’est rendue, hier, à quatre heures du matin au domicile de Brandon Louis pour effectuer une fouille alors que le jeune jockey devait monter sept courses quelques heures plus tard.

Pour ce faire les hommes de l’ASP Goorah étaient munis d’un warrant émis par un magistrat, mais on ne sait à ce stade s’ils étaient, oui ou non, mandés par la Gambling Regulatory Authority (GRA). La maison du jeune jockey mauricien qui commence à se faire un nom au Champ de Mars a été mise en dessus dessous et fouillée de fond en comble. En vain. Les policiers zélés ont profité de cette visite pour saisir les téléphones des parents et du jockey mauricien. Les locataires de la maison n’ont jamais été mis au courant des raisons de la visite policière et se disent humiliés par une telle action.

Cette fouille a eu pour conséquence que le jockey est arrivé au Champ de Mars avec du retard sans compter les conséquences psychologiques alors qu’il avait sept courses à monter hier. Il en a quand même remporté deux.