« A Maurice 22% des adultes sont diabétiques, 19% sont pré-diabétiques, 28% sont atteints d’hypertension et 40% de la population peuvent avoir des complications liées au diabète ». C’est ce qu’a soutenu le ministre de la Santé, Anwar Husnoo, lors d’une campagne de prévention nationale contre les maladies non transmissibles.

Le ministre de la Santé a maintenu que la solution est « de contrôler ce que l’on mange » et de pas donner la mauvaise habitude aux enfants de consommer du gras. Ceci pour le prévenir du diabète ou de l’hypertension. Anwar Husnoo est également revenu sur le fait que « beaucoup de Mauriciens ont peur de faire des check-ups réguliers à l’hôpital ».

Pour cette troisième campagne de prévention, qui a eu lieu samedi au centre social de Stanley, le ministre de la Santé a également condamné le manque d’activité physique. « Selon des études, parmi les adultes, uniquement 23% pratiquent une activité physique régulièrement contre 73 % qui ne le font pas. Une des causes du diabète est le poids élevé de certaines personnes. Le diabète peut provoquer des problèmes cardiaques, des problèmes aux yeux et aux reins. Certains peuvent avoir des attaques cérébrales et être paralysés. Environ 1 300 personnes font une dialyse à Maurice, » rappelle Anwar Husnoo.

Le ministre de la Santé a de plus parler du nombre de cancer en hausse à Maurice. « Tous les ans, nous recevons 2 500 personnes, dont 1 500 femmes. C’est le cancer du sein et le cancer du col de l’utérus qui touchent davantage la population. C’est pour cela qu’il faut faire régulièrement un check up. Le plus tôt, le mieux. Vous pourrez alors faire les opérations nécessaires et suivre un traitement qui sauvera votre vie », affirme Anwar Husnoo.

Le ministre de la Santé a profité de l’occasion pour annoncer la mise en place d’une caravane de sensibilisation qui sillonnera l’île et sera dotée d’appareils adaptés pour le dépistage du cancer.