Le ministre de l'Agro-industrie, Mahen Seeruttun

La Small Farmers Welfare Fund (SFWF) en collaboration avec le ministère de l’Agro-industrie a lancé ce matin le projet « Ansam Anou azir pou lavenir » à La Marie. Le but de ce projet est de rétablir la biodiversité sur les berges de la rivière Takamaka, qui prend sa source Rue Robinson, à Curepipe, et s’écoule jusqu’à La Marie.

Un important programme de nettoyage de la rivière est prévu pour enlever les débris qui obstruent le cours d’eau. Puis les alentours seront reboisés de plantes endémiques pour empêcher l’érosion et favoriser la multiplication des abeilles, qui aideront à la pollinisation. Les planteurs recevront pour leur part une aide dans la culture vivrière pour une agriculture durable.

Mahen Seeruttum, minsitre de l’Agro-industrie, a salué l’initiative de la SFWF. « L’avenir de la culture vivrière est primordial », a déclaré le ministre. « La majorité des produits agricoles viennent de la région de La Marie, donc cela fait de cette région un endroit symbolique ».

Mahen Seerrutun a aussi fait état du Pesticide Bill qui a été voté à l’unanimité au parlement. Selon le ministre, l’utilisation abusive de pesticides affecte grandement la santé des planteurs. « Ce projet de loi est une mesure prise par le gouvernement pour protéger nos planteurs et assurer l’avenir du pays ».

Une formation et un accompagnement seront également dispensés aux planteurs. « Le gouvernement veut être aux côtés des planteurs. Nou konn zot sakrifis, zot zefor pou kapav kontign nouri lapopilasion ». Le ministre a assuré que le gouvernement « fera tout » pour venir en aide aux planteurs.