La motion de “disallowance” du leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, qui figure à l’ordre du jour des travaux parlementaires, prévus lundi, est devenue caduque après l’émission d’une nouvelle Government Notice (GN) dans le sillage de la présentation du budget hier.

La baisse des prix de l’essence et du diesel figure parmi les principales mesures budgétaires annoncées par le ministre des Finances hier. L’essence est passée de Rs 52 à Rs 49,65 et le prix du diesel de Rs 41,90 à Rs 40. La motion du leader de l’opposition stipulait : « This Assembly resolves that the Consumer Protection (Control of Price of Taxable and Non-taxable Goods) (Amendment) Regulations 2018, published under Government Notice No. 55 of 2018 and the Rodrigues Consumer Protection (Control of Price of Taxable and Nontaxable Goods) (Amendment No. 14) Regulations 2018, published under Government Notice No. 56 of 2018 and laid on the Table of the Assembly on 22 May 2018, be disallowed. »

Xavier-Luc Duval n’épargne pas la possibilité de présenter une nouvelle motion aussitôt que la nouvelle GN, permettant l’entrée en vigueur des nouveaux prix à partir d’aujourd’hui, aura été déposée sur la table de l’Assemblée. Interrogé au sujet des procédures parlementaires concernant les motions de “disallowance”, l’ancien Speaker Ajay Daby a confirmé que la motion présentée devant le Parlement est devenue “baseless” et que le leader de l’opposition devra en présenter une autre sur la base de la nouvelle GN.

En attendant de décider de la voie à suivre, Xavier-Luc Duval prévoit que la question de hausse de prix des carburants pourra être évoquée dans de cadre de son intervention lors des débats sur le budget. « J’ai beaucoup de choses à dire à ce sujet », a-t-il laissé entendre ce matin. Les membres du front contre la hausse des prix du carburant, dont Jayen Chellum, considèrent que la baisse annoncée par le ministre des Finances est « nettement insuffisante » mais reconnaissent toutefois que la baisse « soulagera les consommateurs ».